0 Charlotte Hornets CHA
0 WAS WAS
0 Cleveland Cavaliers CLE
0 NJN NJN
0 Philadelphie Sixers PHI
0 POR POR

Alexis Rabutépar Alexis Rabuté   

Aaron Gordon arrive pour la saison prochaine avec de très grandes ambitions. Il annonce que le Magic va retrouver les playoffs.

Aaron Gordon est revenu de ses vacances avec beaucoup de grands rêves. Après la dernière saison décevante, il est pourtant catégorique : le Magic d’Orlando va retrouver les playoffs cette année.

La franchise floridienne reste tout de même sur un dernier exercice très compliqué. Elle a terminé avec un bilan de 29 victoires pour 53 défaites. Malgré cela, Gordon reste confiant pour l’avenir.

« J’ai envie d’emmener mon équipe en playoffs. Cela va demander un effort collectif de la part de l’équipe mais oui, nous serons en playoffs cette année », annonce-t-il.

Si cette prédiction peut laisser perplexe au vu du récent passé du Magic, est-ce pour autant impossible ? Cela dépend de plusieurs choses. Il va déjà falloir gommer les imperfections de la saison dernière.

L’équipe a souvent souffert au poste de meneur. Le recrutement de Shelvin Mack semble être plutôt judicieux, il a fait ses preuves en sortie de banc. Par contre, dans le cinq de départ, le cas Elfrid Payton reste incertain. S’il dispose d’un vrai potentiel, il reste très inconstant. C’est l’un des plus gros défauts à gommer.

Le point fort d’Orlando semble tout de même se situer sur les ailes. Aux postes 2 et 3, Evan Fournier devrait continuer à prouver qu’il est l’avenir de la franchise. À ses côtés, la franchise dispose d’un ailier capable de grosses séries offensives avec Terrence Ross. Surtout, le recrutement de Jonathon Simmons pourrait s’avérer être la bonne idée de la free agency.

Dans la raquette, Frank Vogel va devoir faire des choix. Plutôt un pivot défensif comme Biyombo ou talentueux offensivement comme Vucevic ? Dans tous les cas, il dispose de deux gros potentiels au poste 4 avec Aaron Gordon et le rookie Jonathan Isaac.

Il existe quelques motifs d’espoir au Orlando Magic. Cependant, même si la conférence Est s’est affaiblie, il semble un peu prématuré de les imaginer dans le top 8 pour le moment.