0 Atlanta Hawks ATL
0 NYK NYK
0 Boston Celtics BOS
0 ORL ORL
0 Cleveland Cavaliers CLE
0 CHA CHA
0 Indiana Pacers IND
0 TOR TOR
0 Minnesota Timberwolves MIN
0 MIA MIA
0 Oklahoma City Thunder OKC
0 DET DET
0 Denver Nuggets DEN
0 MEM MEM
0 Phoenix Suns PHO
0 NOH NOH
0 Golden State Warriors GSW
0 CHI CHI

Shaï Mamoupar Shaï Mamou   

Alexis Ajinça n'a pas manié la langue de bois au moment d'évoquer sa situation en club et en sélection lors de son passage sur RMC lundi soir.

Alexis Ajinça, le pivot des New Orleans Pelicans, était de passage sur les ondes de RMC lundi soir dans l'émission BasketTime. L'intérieur français n'a pas caché que sa situation curieuse en termes de temps de jeu à NOLA commençait à lui peser et qu'il était très improbable de le revoir un joueur sous le maillot de l'équipe de France...

Sur NOLA

"En ce moment ça va parce que je suis starter depuis 5-6 matches, mais avant je ne jouais pas du tout. Je n'ai pas trop de retour de la part du coach. Ce n'est pas facile au quotidien de rester motivé, mais je n'ai pas le choix [..] Ça me pousse à demander un transfert. J'en ai parlé à mon agent mais ce n'est pas moi qui décide, donc je reste professionnel".

"Ça se passe bien avec Omer Asik, on est amis. On ne sait pas à quoi s'attendre. Un coup c'est lui qui joue, puis c'est moi qui ne joue plus, etc... Il y a trois semaines, c'était lui qui était starter". [superquote pos="d"]"Pas facile de rester motivé au quotidien"[/superquote]

"Ici, il faut tout le temps gagner le respect des gens. Les Américains sont encore plus chauvins que les Français. Chaque soir, je dois montrer de quoi je suis capable. Malgré ça, il y a quand même des doutes sur moi".

Sur l'équipe de France

"Je ne suis plus du tout motivé. Je pense que l'équipe de France et moi on est partis dans deux directions différentes. A ce moment-là de ma carrière, je ne sais pas... Je dirais à 97% que je ne reviendrai pas... Il y a beaucoup de choses qui se passent derrière.

"Je n'ai pas compris la façon dont certaines de mes décisions ont été prises par le coach et le DTN. Quand je ne suis pas venu la première fois, c'est parce que ma femme allait accoucher et que c'était une grossesse difficile. J'ai prévenu deux mois avant le début du stage. L'année d'après, j'étais blessé et j'ai subi une grosse pression de la part du General Manager et du propriétaire des Pelicans. J'ai dû faire un choix et c'est encore très mal passé". [superquote pos="g"]"Les Bleus ? Je ne suis plus du tout motivé"[/superquote]

"Vincent Collet s'est exprimé à ce sujet dans les journaux. J'ai trouvé que c'était un manque de respect. [...] Je lui en veux parce qu'il n'a pas assumé son rôle. Il aurait dû intervenir. [...] Quand c'était possible, j'ai toujours répondu présent. Les gens ont oublié que j'ai fait des sacrifices à une époque. En 2010, avant le Mondial, on m'a contacté pour me dire que j'avais de bonnes chances d'être dans l'équipe. Le premier jour du stage, mon père est décédé et je me suis absenté. Cinq jours plus tard, j'étais écarté du groupe".

"J'ai pas mal réfléchi à mon choix de ne plus jouer avec les Bleus. Je ne pense pas de toute façon qu'ils aient l'intention de me rappeler".