0 Detroit Pistons DET
0 DEN DEN
0 New York Knicks NYK
0 LAL LAL
0 Dallas Mavericks DAL
0 San Antonio Spurs SAS
0 Cleveland Cavaliers CLE
0 ATL ATL

Andrew Wiggins prend aussi le pactole : 148 patates

BasketSessionPar BasketSession Publié

Sans surprise, les Timberwolves ont offert un contrat maximum à l'ailier canadien. Il est lié à la franchise pour cinq ans de plus.

Comme un symbole, Andrew Wiggins a dégoté son contrat maximum juste après que son ami Joel Embiid ait signé le sien. Avec le même montant astronomique pour les deux anciens coéquipiers universitaires (à Kansas) : 148 millions de dollars sur cinq ans. Un deal qui était attendu et serait même intervenu beaucoup plus tôt si le joueur n'avait pas subitement changé d'agent cet été. Le contrat était d'ailleurs déjà sur la table à l'époque où il était encore représenté par Bill Duffy.

Les Minnesota Timberwolves lui ont donc offert le statut de "designated player" qu'ils se refusaient à offrir à Kevin Love... pour le garder pour Ricky Rubio, finalement transféré pendant l'intersaison. Ce statut permet d'offrir une prolongation sur cinq ans à l'issue du premier contrat d'un joueur en NBA. Le nouveau CBA autorise les franchises à en compter deux dans son effectif (contre un auparavant). Les Wolves pourront donc aussi offrir une extension sur cinq ans à Karl-Anthony Towns l'an prochain. La note va être sacrément salée.

Premier choix de la draft 2015, Andrew Wiggins a progressé de saison en saison. Au point de s'affirmer comme une valeur montante de la ligue à son poste. Il pointait quand même à 23,6 points et 4 rebonds la saison dernière. Et il n'a que 22 ans. Il a le potentiel pour s'affirmer comme un vrai "two way player" de talent.

Enfin, contrairement à Joel Embiid, le Canadien n'a manqué qu'un seul match depuis son arrivée dans la ligue.