Bien que le coach des Boston Celtics et son staff aient été en faveur de l'arrivée de Carmelo Anthony avant la deadline, c'est Danny Ainge qui a refusé la transaction.

par N.S

Carmelo Anthony vs Kevin Love - New York Knicks - Cleveland Cavaliers - tradeTête de série numéro 1 à l'Est dans ces playoffs, Boston est déjà condamné à l'exploit s'ils ne veulent pas vivre l'un des plus gros upsets de l'Histoire. Depuis le début de sa série face à Chicago (0-2), le drame autour de la soeur d'Isaiah Thomas est trop présent dans la tête des C's, tout comme leur cruel manque d'expérience (Dwyane Wade compte plus de matches en post-season que la totalité des joueurs de Boston). En quête cet hiver d'un joueur pouvant amener une certaine sérénité et éviter ce genre de déconvenue, la franchise s'était penché sur le cas Carmelo Anthony juste avant la deadline.

Selon le New York Post, Brad Stevens, tout comme son staff, étaient en faveur du recrutement de la star new-yorkaise. Seulement, le dernier mot serait revenu à Danny Ainge qui aurait tout simplement mis son véto dans cet échange. Le GM des Celtics n'aurait voulu prendre aucun risque en ce qui concerne le salary cap pour la free agency cet été, Melo devant toucher près de 53 millions sur les deux prochaines saisons (player option pour la dernière).

Mais avec une potentielle sortie de route prématurée, Ainge pourrait revoir sa copie et offrir un vrai lieutenant à IT, ce que n'est clairement pas Al Horford dans ces playoffs pour le moment. On rappelle que les C's obtiendront l'un des quatre premiers choix de la Draft, ce qui constituerait une monnaie d'échange non négligeable vu la qualité attendue de cette promo.