N.Spar N.S  

Interrogé après une nouvelle saison désastreuse des Lakers, D'Angelo Russell a plutôt mal vécu une année où il fallait tout faire pour conserver le choix de Draft protégé.

D'Angelo RussellIls avaient pourtant parfaitement débuté la saison. Avec un bilan équilibré sur les 20 premiers matches de la saison, les Los Angeles Lakers se sont ensuite écroulés pour terminer à la 28e place. Si l'exercice 2016-17 des joueurs de Luke Walton a, une nouvelle fois, pris des allures de tanking, c'est parce qu'ils peuvent perdre leur choix de Draft en dessous de la 3e position. Une situation qui a beaucoup pesée dans la tête de D'Angelo Russell.

"Cette année, c'était la première année où je devais faire partie de ce tanking. L'année dernière aussi, mais avec Kobe, je n'avais aucune idée de ce que cela signifiait. Cette année, je suppose que nous devions perdre. Nous avons commencé à gagner et beaucoup de fans se sont fâchés", explique le meneur Californien. "Ce pick nous permettra de nous améliorer, mais je ne comprends pas pourquoi vous voulez perdre exprès. Comment pouvez-vous aller sur le terrain pour essayer de perdre?"

Il est un peu normal que Russell s'inquiète de tout ça. La prochaine promo de rookies sera abondante en meneurs talentueux comme Markelle Fultz ou Lonzo Ball. Et vu le niveau moyen de l'ancien d'Ohio State cette année, il n'est pas impossible que le nouveau boss Magic Johnson se débarrasse de lui cet été.