126 Indiana Pacers IND
116 Denver Nuggets DEN
87 Sacramento Kings SAC
102 Toronto Raptors TOR
81 Detroit Pistons DET
91 Boston Celtics BOS
131 New Orleans Pelicans NOP
124 Philadelphie Sixers PHI
97 Minnesota Timberwolves MIN
92 Dallas Mavericks DAL
111 New York Knicks NYK
107 Atlanta Hawks ATL

Et si c’était le moment de trader DeAndre Jordan ?

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

A en croire les rumeurs, les Los Angeles Clippers sont de plus en plus ouverts à l'idée d'un trade de DeAndre Jordan. Peut-être est-ce nécessaire pour être dans le coup à plus long terme.

Les temps sont durs et le moral en berne dans "l'autre" franchise de L.A.

Les Los Angeles Clippers avaient abordé cette saison avec une furieuse envie de surprendre. Sans Chris Paul, certes, mais avec un roster expérimenté et quand même compétitif. Doc Rivers pensait pouvoir réussir la transition au moment d'aborder les deux dernières années de son contrat. Les choses avaient plutôt bien commencé. Quatre victoires en quatre matches, un franchise player (Blake Griffin) en confiance et des renforts bien intégrés (Milos Teodosic et Patrick Beverley en particulier). La blessure de Teodosic après deux matches a coïncidé avec une première baisse de régime. Celle de Beverley début novembre, puis sa rechute qui a mis un terme à sa saison mercredi soir, a peut-être déjà sonné le glas. Celui des espoirs à court terme des Clippers.

La saison est encore longue - 65 matches à jouer - mais les perspectives ne sont pas très réjouissantes. Danilo Gallinari est encore sur le flanc. Le backcourt de référence dans les semaines et mois à venir risque d'être le duo Austin Rivers-Lou Williams. Dans le jeu, outre l'éclaircie contre de faibles Hawks, rien de très emballant non plus. Même Griffin semble plafonner un peu.

Dans une Conférence Ouest un peu plus ouverte mais qui devrait vite redevenir impitoyable, les Clippers prennent du retard. Treizièmes, les Californiens vont bientôt devoir prendre une décision. Faut-il tenter coûte que coûte d'accrocher une place dans le top 8 en trouvant la bonne formule ? Ou préparer la suite et se maintenir à un niveau suffisamment médiocre pour prétendre à un bon pick ?

La franchise réfléchit en tout cas déjà à la suite. C'est ce qu'indiquent les rumeurs qui circulent ces dernières heures autour du Staples Center. Selon le Washington Post, les Clippers songent à trader DeAndre Jordan.

Séquestré, puis bradé ?

Il n'y a jamais de fumée sans feu en NBA. Les Californiens ne "shoppent" pas leur pivot. Mais on peut supposer qu'ils ont indiqué à quelques homologues que la porte était ouverte. Pas à n'importe quel prix, mais ouverte quand même. Quand on repense à l'épisode incroyable de sa prolongation/séquestration à coups d'émojis il y a deux ans, difficile de ne pas trouver la situation déplorable. Après le départ de "CP3" et la prolongation de Blake Griffin qui le rend quasi-intouchable, Jordan est le dernier vrai atout pour monter un trade de reconstruction.

Possiblement en fin de contrat l'été prochain (il dispose d'une player option), le All-Star (2017) de 29 ans n'a plus la même valeur qu'il y a un an ou deux. Les intérieurs les plus athlétiques ne vieillissent pas forcément bien dans une ligue où ça stretche à tout va. DeAndre Jordan conserve néanmoins une cote appréciable et des qualités qui peuvent inciter des équipes à tenter le coup. Surtout qu'il redresse un peu la barre depuis quelques matches. Après avoir peiné à retrouver ses standards, le voilà sur trois double-doubles en quatre matches avec un regain d'intensité en défense, sa qualité principale. Pas encore de quoi permettre aux Clippers de se rapprocher du top 8, mais l'intention est là.

Le mois dernier, le vice-président des opérations basket, Lawrence Frank, parlait de DeAndre Jordan comme d'un "Clipper à vie". En ne le tradant pas maintenant, les Californiens s'exposeraient pourtant à deux issues contrariantes.

Extension, départ sans contrepartie ? Choose you poison

Option 1) DeAndre Jordan décide de ne pas activer son option et teste le marché. Les Clippers le perdent sans aucune contrepartie. Seul avantage : 24 millions de dollars économisés au niveau de la masse salariale. Mais à utiliser pour qui ? Peu de joueurs considèrent encore les Clippers comme un contender potentiel après le départ de Paul. Pour "DJ", il sera en revanche compliqué de retrouver un salaire aussi élevé ailleurs.

Option 2) DeAndre Jordan signe une extension de contrat avec Los Angeles. La franchise n'a plus d'autre solution que d'espérer que la mécanique se remette à fonctionner. Financièrement, les Clippers seraient toutefois bloqués pour quelques années dans la quête de plusieurs gros free agents.

Difficile de savoir clairement ce que peuvent récupérer les Clippers dans un trade de Jordan. Sa situation contractuelle rend tout move délicat pour une franchise pas assurée de le conserver quelques mois plus tard. Des gros picks ? Des éléments relativement jeunes autour desquels reconstruire ?

Les transactions concernant des joueurs supérieurs comme Paul George ou Jimmy Butler ont un peu surpris par la faiblesse apparente de la contrepartie. Les Clippers devront donc négocier serré s'ils ne veulent pas perdre l'un de leurs cadres sans avoir pu assurer leurs arrières. Depuis qu'il porte le maillot angeleno, DeAndre Jordan est en progression quasi-constante. Mais peut-être a-t-il atteint ses limites. Celles qui l'empêchent d'être suffisamment déterminant pour faire passer plus d'un tour de playoffs à son équipe dans la NBA actuelle. C'est cette problématique qui se pose aujourd'hui pour les Clips.

Les stats de DeAndre Jordan

SeasonTeamGMinFGMFGAFG%3PM3PA3P%FTMFTAFT%ORDRRebAstTOStlBlkPFPts
2017-18LAC1732:434.46.765.80.00.0-1.52.560.54.98.913.80.91.60.51.22.710.4
2016-17LAC8131:445.17.171.40.00.00.02.55.248.23.710.113.81.21.40.61.72.612.7
2015-16LAC7733:444.66.670.30.00.00.03.58.043.03.510.313.81.21.40.72.32.712.7
2014-15LAC8234:234.66.571.00.00.025.02.35.739.74.810.115.00.71.31.02.23.011.5
2013-14LAC8234:584.26.367.60.00.0-2.04.642.84.09.513.60.91.51.02.53.210.4