Derrick Rose et Iman Shumpert : destins croisés

Il y a un an et un jour, Derrick Rose et Iman Shumpert s’écroulaient sur le parquet pour une rupture des ligaments croisés.

Derrick RoseIl y a un an et un jour, Iman Shumpert s’effondrait sur le parquet du Heat, au premier match des playoffs. Rupture des ligaments croisés. Le même soir, Derrick Rose subissait la même blessure. Le premier est revenu depuis le 17 janvier sur les parquets NBA, lors d’un match joué à Londres, pendant que le second suscite multiples interrogations et fantasmes car toujours indisponible.

La qualification se précisant pour les Bulls, les allégations reprennent quant à un retour de dernière minute du MVP 2011. Pour cause, jamais il n’a été clairement formulé que Rose ne jouerait pas cette saison. Chaque fois, les propos sont nuancés laissant place au rêve. Physiquement, il est prêt, c’est évident. Mentalement, ça coince encore. Le frère de Derrick, Reggie, vient encore un peu plus renforcer la possibilité de voir le meneur de Chicago revêtir son numéro 1 pour affronter Miami au prochain tour.

« Je pense que tout est possible. Derrick a travaillé dur et a beaucoup shooté tous les jours. Surtout, il se prépare mentalement, il devient plus à l’aise dans ses mouvements. Je pense que son mental est à 90% maintenant », a-t-il indiqué au Chicago Tribune.

De son côté, Shumpert apparaît de plus en plus affûté. Hier il a largement contribué au come-back des Knicks, effaçant un écart de 20 points. Le sophomore de New York a compilé 12 et 12 rebonds, avec une défense très agressive et payante sur Paul Pierce en deuxième mi-temps. Il semble par ailleur se soucier guère de son Iman Shumpert genou quand on vient lui rappeler sa blessure de l’an passé.

« Je ne pense pas vraiment à mon genou. Nous devons juste gagner des matches. J’aurai tout l’été pour travailler, pour atteindre mes buts individuels et athlétiques. Mais pour le moment, là où nous sommes et mes sensations dans le genou, c’est suffisant pour jouer », a avoué l’ailier de NY au NewsDay.

Très prometteur durant sa saison rookie, Shumpert a cependant bénéficié d’une attente bien moins grande de la part du public et des médias pour opérer un retour plus rapide que celui de Rose. Les blessures étaient similaires, pas la pression. Mais avec une demi-finale de conférence qui se profile pour Chicago, Derrick Rose pourrait imiter son cadet de Big Apple et prendre le taureau des Bulls par les cornes. Maintenant qu’on l’annonce prêt à 90%…

Tags : , , ,
Commenter
Journaliste en basket-casquette. Exilé à Los Angeles pour des raisons météorologiques.

Commentaires (28)