116 Atlanta Hawks ATL
104 New York Knicks NYK
107 Indiana Pacers IND
104 Toronto Raptors TOR
97 Minnesota Timberwolves MIN
109 Miami Heat MIA
104 Denver Nuggets DEN
92 Memphis Grizzlies MEM
91 Phoenix Suns PHO
115 New Orleans Pelicans NOP
118 Boston Celtics BOS
103 Orlando Magic ORL
100 Cleveland Cavaliers CLE
99 Charlotte Hornets CHA
98 Oklahoma City Thunder OKC
99 Detroit Pistons DET
143 Golden State Warriors GSW
94 Chicago Bulls CHI

Shaï Mamoupar Shaï Mamou   

Eric Bledsoe veut quitter Phoenix, on l'a bien compris. Voici quelques partenaires de négociations possibles pour les Suns.

Aux Nuggets

Tournons-nous vers Zach Lowe d'ESPN qui avait annoncé dans ses prédictions de début de saison un trade d'Eric Bledsoe vers Denver. Les Nuggets ne sont effectivement pas très fournis en point guards fiables. Emmanuel Mudiay semble pour le moment n'être qu'un energizer en sortie de banc. Jamal Murray, titulaire pour le moment, est bien plus scoreur que playmaker. En récupérant un meneur avec le volume de Bledsoe, un temps surnommé mini-LeBron, Mike Malone aurait encore plus de chances de mettre à bien les objectifs de sa direction.

Le deal possible : Emmanuel Mudiay + Darrell Arthur + Juancho Hernangomez (+ un futur 1er tour non-protégé si les Suns font leurs difficiles) vs Eric Bledsoe.

Chez les Clippers

La saison dernière, la rumeur d'un intérêt des Los Angeles Clippers pour un comeback d'Eric Bledsoe avait fait son chemin. Les Californiens ont finalement opté, dans le cadre du trade de Chris Paul, pour Patrick Beverley, avec l'arrivée peu après de son ex-coéquipier à l'Olympiakos Milos Teodosic. Blessé au pied et absent jusqu'à nouvel ordre, le Serbe n'est pas sûr de revoir les parquets en 2017. Pour lutter à l'Ouest, LA a dans tous les cas besoin de renfort dans ce secteur. DeAndre Jordan ne s'y est pas trompé en tweetant, sans doute en réaction au message de détresse de Bledsoe : "Reviens à la maison, frérot"Eric Bledsoe

A moins que Phoenix ne décide de le brader pour s'en débarrasser, ou qu'une troisième équipe n'entre dans la danse, l'opération ne sera pas simple. Les Clippers n'ont pas de 1er tour de Draft à offrir dans l'immédiat et le roster manque d'assets.

Le deal possible : Austin Rivers (si Papa ne met pas son véto) + Sam Black et Dekker + deux seconds tours et sans doute une smart box avec repas aux chandelles vs Eric Bledsoe.

A Detroit

Stan Van Gundy n'a pas franchement l'air heureux que son franchise player soit Andre Drummond. Les errements dignes d'un rookie du pivot All-Star font friser la moustache de l'ancien du Magic. L'énorme contrat (encore 100 millions à toucher jusqu'en 2021, player option en 2020) de l'ancien joueur de UConn le rend un peu prohibitif sur le marché, mais un GM peut parfaitement croire en lui et prendre le pari.

Le deal possible : Andre Drummond + le 1er tour 2018 (protégé top 7) de Miami vs Eric Bledsoe + Alex Len.

A Milwaukee

Jason Kidd est depuis longtemps intrigué par l'impact qu'aurait Eric Bledsoe sur son équipe. Le moment est peut-être venu, alors que le poste de meneur est occupé par l'efficace Malcolm Brogdon, d'upgrader un peu avec un talent comme celui du point guard dépressif des Suns. Milwaukee pourrait "abandonner" son 1er tour 2018, en estimant que son roster a suffisamment de jeunes assets en plus d'un franchise player de 22 ans, et pourquoi pas l'estimable Matthew Dellavedova et ses 9 millions par an, pas si éloignés des 14 annuels de Bledsoe.

A terme, un line up des Bucks avec Bledsoe, Brogdon (ou Snell) - Antetokounmpo - Parker et Maker, en ferait trembler plus d'un à l'Est, notamment des équipes qui encore un temps d'avance sur les Bucks comme Toronto ou Washington.

Le deal possible : Matthew Dellavedova + le 1er tour 2018 vs Eric Bledsoe.

Chez les Pelicans

Dans l'hypothèse où Rajon Rondo aurait du mal à revenir convenablement de son hernie (très possible), NOLA a besoin de monde pour épauler Jrue Holiday, très décevant depuis la reprise, au sein du backcourt. Un combo Holiday-Bledsoe serait séduisant, mais c'est surtout la perspective de former un Big Three made in Kentucky avec Anthony Davis et DeMarcus Cousins qui devrait inciter Dell Demps le GM à tenter le coup. Les Pelicans sont dans une logique court-termiste pour convaincre Cousins de rester et envoyer le 1er tour 2018 dans la transaction ne paraît pas insensé.

Le deal possible : Le 1er tour 2018 + Alexis Ajinça + Cheik Diallo vs Eric Bledsoe.

Le trade bonus, à Cleveland

Derrick Rose est blessé, on ne sait pas encore quand (ou même si) Isaiah Thomas pourra jouer cette saison, et les Cavs sont plus que jamais légers dans ce secteur. L'agent de LeBron James est le même que celui d'Eric Bledsoe et le GM Koby Altman a tout intérêt à lâcher les chevaux pour convaincre le "King" de rester à la maison l'été prochain. Cleveland n'a pas tant d'arguments que ça à avancer et pourrait appâter les Suns avec le 1er tour 2020 en les laissant supposer qu'il aura une immense valeur si LeBron s'en va l'été prochain.

Le deal possible : Le 1er tour 2020 + Iman Shumpert + Channing Frye vs Eric Bledsoe.