0 Indiana Pacers IND
0 Detroit Pistons DET
0 Washington Wizards WAS
0 Miami Heat MIA
0 Brooklyn Nets BKN
0 Utah Jazz UTA
0 Cleveland Cavaliers CLE
0 Los Angeles Clippers LAC
0 Toronto Raptors TOR
0 New York Knicks NYK
0 Chicago Bulls CHI
0 Charlotte Hornets CHA
0 San Antonio Spurs SAS
0 Oklahoma City Thunder OKC
0 Dallas Mavericks DAL
0 Minnesota Timberwolves MIN

BasketSessionpar BasketSession   

Directe, avec rebond, dans le dos, à une ou deux mains, la passe est un geste technique a priori simple mais qui reste pourtant difficile à maîtriser. Selon la situation de jeu, vous devrez effectuer la passe la plus adaptée. Voici un récapitulatif des différents styles de passe.

Avant de décortiquer chaque type de passe, il est important de rappeler les principes de base. Une passe doit être lancée lorsque le contact visuel avec le destinataire est effectué. Bien souvent, les passes sont interceptées ou ratées car le receveur n’était pas prêt à recevoir la balle. Le contact visuel est donc primordial comme le timing de la passe. Le passeur doit être capable d’anticiper la course de son partenaire pour lui donner le ballon dans de bonnes conditions (dans sa course et non pas derrière lui ou trop en avant) mais également d’anticiper les mouvements des adversaires et jauger leur envergure pour éviter les pertes de balle. Il ne faut pas aussi négliger l’importance des jambes dans la réussite d’une passe car comme le tir, elles vont vous donner l’impulsion et la force nécessaire pour effectuer une passe appuyée. N'hésitez pas non plus à feinter vos passes pour fixer le défenseur avant de lâcher le ballon dans de meilleures conditions.

Passe directe à deux mains

La passe directe à deux mains est celle qui procure, en théorie, une meilleure précision. Elle permet un contrôle total du ballon et une meilleure maîtrise de la trajectoire.

https://www.youtube.com/watch?v=-M0P7yObb1c

La technique : La passe directe à deux mains doit se faire à hauteur de poitrine. En position de départ, le ballon doit quasiment être collé à la poitrine et les coudes collée au corps. Pendant le mouvement, les bras doivent se tendre complètement et les jambes doivent être légèrement fléchies. En fin de mouvement, les poignets vont se  fléchir et les paumes des mains s’orienter vers l’extérieur avec le pouce vers le bas. Si la distance est importante, le passeur peut éventuellement avancer un pied pour mieux s’équilibrer.

Les erreurs à éviter : Il faut éviter de trop écarter les coudes en position de départ car cette position peut faire perdre de la puissance. Il faut également bien penser à tendre complètement les bras et bien casser les poignets vers l’extérieur pour que la trajectoire soit droite.

Quand l’utiliser : La passe directe à deux mains est la passe la plus commune au basket. Elle s’effectue sur attaque placée ou sur contre-attaque quand les joueurs sont à une distance comprise généralement entre 3 et 9 mètres. C’est la passe la plus efficace en sortie d’écran.

Passe avec rebond à deux mains

La passe avec rebond est une passe qui est, en théorie, plus difficile à intercepter car sa trajectoire n’est pas rectiligne donc plus difficile à lire pour les défenseurs.

La technique : La technique est la même que la passe directe à deux mains avec un ballon qui part de la poitrine, les bras qui se tendent complètement, les poignets qui se fléchissent et s’orientent vers l’extérieur et les jambes qui se fléchissent également pour donner de la puissance à la passe. La seule différence c’est que la passe se fait en direction du sol. Le plus difficile reste de maîtriser complètement la trajectoire de la passe. L’entraînement demeure donc primordial pour maîtriser ce geste.

Les erreurs à éviter : La principale erreur est de donner trop force à la passe (ou pas assez) et que le rebond soit trop haut ou trop bas. Idéalement la passe doit arriver au niveau du ventre de votre coéquipier.

Quand l’utiliser : La passe avec rebond à deux mains est efficace en backdoor ou lorsqu’une ligne de passe rectiligne est contestée. Il est conseillé de l’effectuer dans un périmètre de 3 à 5 mètres maximum.

Passe à deux mains au-dessus de la tête  

La passe au-dessus de la tête est une variante de la passe directe principalement utilisée sur jeu placé et à l’intérieur de la raquette car elle procure une meilleure protection de la balle, permet plus facilement de feinter les passes et offre plus d’angles qu’une passe qui partirait de la poitrine.

La technique : Le ballon, tenu à deux mains, est positionné cette fois au-dessus de la tête. Le geste reste le même avec une extension complète des bras et un fouetté du poignet avec les paumes orientées vers l’extérieur. Comme pour les passes précédentes vous pouvez fléchir vos jambes pour donner plus de puissance à la passe.

Les erreurs à éviter : Evitez de vouloir donner une trajectoire lobée à la passe, elle doit être rapide et franche. Il ne s’agit pas d’une passe lobée au poste bas donc n’hésitez pas à appuyer vos passes. Idéalement, la trajectoire de la passe doit être rectiligne.

Quand l’utiliser : La passe au-dessus de la tête est à réaliser principalement sur attaque placé à destination de la raquette. Les intérieurs peuvent également réaliser ce genre de passe pour ressortir la balle vers un tireur extérieur.

Passe à une main avec rebond

Les passes à une main sont plus difficiles à maîtriser que celles à deux mains mais elles ont l’avantage d’offrir des meilleurs angles de passe. Il est également plus facile de donner un effet lifté à la balle en effectuant une passe à une main. Leur avantage est aussi de permettre de protéger le ballon avec le corps et votre bras libre.

La technique : Généralement une passe à une main se fait en décalant ses appuis pour avoir un meilleur angle de passe. Le début du mouvement doit se faire en position de triple menace avec votre ballon sur le côté et vos jambes fléchies. Vous allez ensuite faire un pas latéral pour vous séparer de votre défenseur et obtenir un meilleur angle de passe. Si la tenue de balle s’effectue à deux mains, vous allez lâcher le ballon d’une main en cassant votre poignet comme lors d’un tir. Comme pour une passe à deux mains, les bras doivent être complètement tendus pendant le mouvement.

Les erreurs à éviter : Si votre pas latéral n’est pas assez large, vous augmentez les risques d’interception. Pensez donc à bien décaler vos appuis et à rester équilibré. Faites également attention à bien jauger la trajectoire de votre passe (elle ne doit pas arriver au niveau des genoux de votre coéquipier mais au niveau de son ventre ; elle doit également être hors de portée de son défenseur) et à gérer sa puissance.

Quand l’utiliser : La passe à une main avec rebond est à réaliser lorsque vous souhaitez servir votre intérieur au poste bas ou un coéquipier en position de mismatch.

Passe à une main directe ou lobée

Une passe à une main directe est plutôt rare. Elle va se faire généralement en pleine course ou pour servir un intérieur au poste. Par contre, une passe à une main lobée est plus fréquente pour servir un coéquipier en situation de mismatch ou pour faire un alley oop.

La technique :

Comme pour la passe à une main avec rebond, la tenue de balle va se faire avec les deux mains. Lors d’une passe directe, le bras de passe va s’étendre complètement tandis que la passe lobée se fera principalement avec le poignet. Dans tous les cas, vous devrez casser le poignet comme sur un tir.

Les erreurs à éviter : Le problème des passes lobées c’est principalement leur mauvais dosage. Il faut trouver le bon compromis entre vitesse, force et distance. Une passe avec une trajectoire trop arrondie sera logiquement plus lente, ce qui augmente les risques d’interception. L’entraînement est donc indispensable pour maîtriser ce genre de passe.

Quand l’utiliser : Les passes directes à une main doivent se faire quand le champ de passe est entièrement libre et qu’il n’y aucun risque d’interception. La passe lobée doit être réalisée lorsqu’un de vos coéquipiers est en position favorable dans la raquette face à un adversaire plus petit que lui (mismatch) ou lorsqu’un coéquipier s’est démarqué pour alley oop.

La passe baseball

La passe baseball est cette fameuse passe réalisée en contre-attaque depuis votre propre camp pour couvrir quasiment tout le terrain. Elles sont très difficiles à maitriser car elles exigent un grand équilibre et un dosage parfait.

La technique : Comme un Quater Back ou un lanceur au base ball, le passeur va initialement tenir le ballon avec les deux mains au-dessus de l’épaule et à proximité de la tête. Le corps va se tourner avec les épaules orientées vers le réceptionneur et les jambes écartées. La jambe arrière va se fléchir pour supporter le poids du corps et générer la puissance. La puissance va ensuite se transférer de la jambe arrière vers la jambe avant. Dans le même temps, le bras va s’étendre et le poignet se casser pour une meilleure rotation du ballon et précision.

Les erreurs à éviter : L’erreur récurrente que les joueurs font lorsqu’ils réalisent la passe baseball reste la trajectoire trop lobée de leur passe et un dosage imprécis. La balle doit arriver devant le joueur et non pas derrière lui. Le bon dosage est très difficile à trouver et c’est pour cette raison que plusieurs entraîneurs mettent en place des exercices incluant ce genre de passe.

Quand l’utiliser : La passe baseball est à réaliser uniquement sur contre-attaque pour sanctionner la défense qui tarde à se replier.

La passe dans le dos 

La passe dans le dos est une passe spectaculaire qui est généralement réalisée lors d'un drive.

La technique : La passe dans le dos s’effectue à une main. Le passeur est généralement en plein dribble lorsqu’il exécute cette passe. Contrairement aux autres passes, le passeur va tenir initialement la balle à la cuillère puis il va réaliser un mouvement circulaire derrière le dos tout en restant au niveau de la hanche. Comme pour une passe classique, le poignet doit se fléchir et la main doit être orientée vers la cible.

Les erreurs à éviter : La grosse erreur serait de faire une passe trop lobée en cassant le poignet de manière incorrecte. La passe dans le dos doit être directe et rapide. Une mauvaise orientation du poignet par rapport à la cible et une amplitude du geste insuffisante (le dos ne doit pas gêner la passe) sont parasites.

Mais aussi

Le main à main :

La passe main à main consiste à laisser le ballon à la disposition d’un coéquipier lancé. Ce dernier va récupérer le ballon dans vos mains pour driver.  S’il ne s’agit pas d’une passe à proprement dit, vous devrez toutefois respectez certaines consignes. Vous allez tenir le ballon à deux mains sur le côté et faire opposition avec votre corps (comme un écran) pour empêcher que votre défenseur ne touche la balle et gêner le joueur qui défend sur votre coéquipier.

La passe lobée à deux mains

La passe lobée à deux mains est une variante de la passe baseball. Elle permet une meilleure précision mais sa trajectoire sera moins arrondie, ce qui augmente le risque d’interception. Le geste est quasiment le même que pour une passe directe à deux mains sauf que les bras vont s’étendre au niveau de la tête voire au-dessus et non plus au niveau de la poitrine pour donner une trajectoire en parabole (et non plus rectiligne).

La passe derrière la tête :

Il s’agit d’une variante de la passe derrière le dos. Elle s’effectue généralement sur un drive lorsque les attaquants sont en supériorité numérique.

La passe volleyée :

La passe volleyée est une passe rapide généralement effectuée en situation de supériorité numérique. Sa particularité, c’est que le passeur ne va pas contrôler entièrement la balle mais plutôt l’orienter vers un coéquipier en une touche. Elle se réalise avec le bout des doigts.

La passe à la cuillère :

Il s’agit à la fois d’une variante de la passe directe et de la passe baseball. La passe à la cuillère s’effectue  d’une seule main avec la paume de la main vers le ciel. Comme une passe traditionnelle, le fouetté du poignet va permettre une meilleure rotation du ballon et une meilleure précision.

La passe du coude :

Passe inventée par le fantasque meneur de jeu Jason Williams lors du rookie game 2000, la passe du coude demeure spectaculaire et n’est pas vraiment recommandée. C’est un geste typique du streetball qui est censé feinter une passe dans le dos.