116 Atlanta Hawks ATL
104 New York Knicks NYK
107 Indiana Pacers IND
104 Toronto Raptors TOR
97 Minnesota Timberwolves MIN
109 Miami Heat MIA
104 Denver Nuggets DEN
92 Memphis Grizzlies MEM
91 Phoenix Suns PHO
115 New Orleans Pelicans NOP
118 Boston Celtics BOS
103 Orlando Magic ORL
100 Cleveland Cavaliers CLE
99 Charlotte Hornets CHA
98 Oklahoma City Thunder OKC
99 Detroit Pistons DET
143 Golden State Warriors GSW
94 Chicago Bulls CHI

Shaï Mamoupar Shaï Mamou   

Jaylen Brown et Jayson Tatum vont devoir grandir très vite. La blessure de Gordon Hayward va pousser Brad Stevens à faire d'eux des joueurs cruciaux.

Les fans des Boston Celtics ont toutes les raisons d'être déprimés ce mercredi matin. Ils s'étaient forcément fait une joie de voir Gordon Hayward et sa polyvalence aider leur franchise à bousculer l'ordre établi dans la Conférence Est. L'horrifiante blessure de l'ancien ailier du Jazz est un énorme coup dur. Mais une fois que celui-ci sera digéré, les C's auront de bonnes raisons de rester ambitieux.

Aussi dramatique soit-elle, la blessure d'Hayward aurait probablement été plus pénalisante si elle était survenue à la mi-saison ou même un peu plus tard. Les automatismes n'étaient pas encore complètement en place et Brad Stevens a un peu de temps devant lui pour trouver une formule alternative. Celle-ci sera forcément articulée autour de deux joueurs qui vont devoir grandir plus vite que prévu. Des garçons de 19 et 20 ans, dont la maturité était justement louée par tous ceux qui les fréquentent depuis leur arrivée en NBA : Jaylen Brown et Jayson Tatum.

Le contexte était particulier. Premier match de la saison. Premier affrontement avec l'équipe à battre à l'Est, qui plus est avec le drama qui n'en était finalement pas un autour de LeBron James et Kyrie Irving. Puis premier choc, avec l'image traumatisante de Gordon Hayward meurtri sur le parquet de la Q Arena après cinq minutes de jeu. Malgré ça, Brown et Tatum se sont montrés à la hauteur. L'échantillon peut paraître faible, mais il est assez révélateur de leurs qualités et de la manière dont Stevens peut les utiliser pour réduire l'impact de l'absence d'Hayward.

Jaylen Brown MIP ?

Jaylen Brown
Brown a pris ses responsabilités face aux Cavs avec 25 points au compteur.

Jaylen Brown, sophomore, avait de toute façon déjà gagné sa place dans le cinq. Le niveau athlétique et l'intensité affichés par le Californien lors des derniers playoffs, ses premiers, et le départ d'Avery Bradley ont convaincu son coach de le promouvoir. Si tout n'avait pas été parfait, Brown avait fait de son mieux, notamment en finale de Conférence face à LeBron (malgré un stress qui lui donnait la nausée), tout en étant assez fiable à 3 points dans le corner et en claquant un ou deux dunks tonitruants à l'occasion.

Sans Hayward, qui devait être l'option n°2 au scoring hors secteur intérieur, le #3 de la Draft 2016 va monter en grade. Ses prises de risque et son agressivité lors du match d'ouverture ont prouvé que le challenge ne lui faisait pas peur. Jaylen Brown a pris 23 shoots (7 de plus que Kyrie Irving) pour 11 filoches (2/9 à 3 points) et 25 points au total contre les Cavs. Impressionné, LeBron James a d'ailleurs opté pour une "défense matador" face à lui sur l'action ci-dessous afin de ne pas se retrouver sur un poster dès la première journée de compétition.

L'autre "Jay" finalement RoY ?

Ce dont auront besoin les Celtics dans les semaines qui viennent, c'est de coeur et de courage. Brown n'en manque pas et on peut même penser qu'il a le profil pour s'impliquer dans la course au titre de MIP. On ne sait pas encore ce que donnera sa progression sur le plan statistique, mais partir d'aussi bas (6.6 points, 2.8 rebonds de moyenne à 34.1% à 3 points et en 17 minutes) est un atout non négligeable. Si Brad Stevens peut disposer d'un joueur aussi entreprenant, bien qu'inexpérimenté, tout au long de la saison, il dormira sur ses deux oreilles.

Jayson Tatum
Jayson Tatum a été épatant en deuxième mi-temps contre les Cavs.

L'idée est la même concernant Jayson Tatum. Lancé dans le cinq en attendant le retour de Marcus Morris, Tatum peut être une autre source de production offensive pour compenser la perte de Gordon Hayward. Encore une fois, ce n'est qu'un match. Mais face aux attentes, le Dukie a lui aussi montré du sang froid et des qualités mentales impressionnantes. Ce n'est sans doute qu'un détail à cette heure, mais le jeune ailier est devenu le premier rookie de l'histoire des Boston Celtics à signer un double-double pour son premier match en NBA depuis Larry Bird.

Dans le dernier quart-temps, on a parfois eu l'impression que le garçon était vétéran tant son jeu est apparu poli, précis et efficace. Sa deuxième mi-temps ? 10 points, 5 rebonds et 3 passes, pour un rôle majeur dans la remontée de son équipe. Jayson Tatum ne sera peut-être pas starter, mais il faut s'attendre à voir Stevens le solliciter au moins 20 minutes par match vu la tournure qu'ont pris les choses et sa faculté à se rendre utile.

Avec cette nouvelle situation, pourquoi ne pas l'imaginer devenir Rookie of the Year ? Si Ben Simmons et Dennis Smith tiennent la corde chez les parieurs, rien ne garantit qu'ils auront un rendement supérieur à un Tatum monté d'un cran dans la hiérarchie.

A eux deux, Brown et Tatum ont cumulé 39 points et 16 rebonds. Bien plus qu'il n'en fait pour aider Irving et Horford, pour ne citer qu'eux, à assumer la charge offensive de l'équipe. La vraie réussite de Danny Ainge au vu des circonstances affligeantes, c'est d'avoir drafté (et conservé) deux joueurs suffisamment matures pour ce projet ambitieux.

Les stats de Jaylen Brown vs CLE

DateOppScoreTypeMinFGMFGAFG%3PM3PA3P%FTMFTAFT%ORDRRebAstTOStlBlkPFPts
Oct 18@CLE
L 99-102
Reg39:37112347.82922.21250.01560320525

Les stats de Jayson Tatum vs CLE

DateOppScoreTypeMinFGMFGAFG%3PM3PA3P%FTMFTAFT%ORDRRebAstTOStlBlkPFPts
Oct 18@CLE
L 99-102
Reg36:3251241.71250.033100.046103100414