Kenneth Faried met la pression aux Denver Nuggets

Alexis RabutéPar Alexis Rabuté Publié

Kenneth Faried ne s’y retrouve plus dans le projet des Denver Nuggets. Et visiblement, cette situation commence à l’énerver.

Les Denver Nuggets deviennent peu à peu l’une des franchises avec le plus gros potentiel sur l’avenir. Mais pendant que la métamorphose se fait, d’autres joueurs comme Kenneth Faried se retrouvent sur le carreau.

Présent depuis 2011 dans la seule franchise qu’il a connu en NBA, le bondissant ailier fort ne sait plus quoi penser de son équipe. Malgré les renforts, il y voit un problème de leadership évident à ses yeux.

« Je suis prêt à faire tout ce dont l’équipe a besoin », annonce Faried. « Je ne sais pas du tout qui est le leader ici pour être honnête. Il va falloir voir ce qui arrive, comment nous allons jouer. Nous avons des gars comme Jameer Nelson qui sont dans l’équipe depuis quatre ans maintenant. »

Surtout, il commence à avoir peur pour sa place. En plus de l’éclosion du talentueux Nikola Jokic, Denver a recruté Paul Millsap cet été. Une venue qui pourrait pousser Kenneth Faried sur le banc.

« Je ne suis pas un joueur de banc, je l’ai dit depuis longtemps : je suis un titulaire. J’adore entendre la foule crier « at power forward, number 35, Kenneth Faried » ! Je vais me battre pour cette place dans le cinq, je refuse de laisser quelqu’un me la prendre », annonce-t-il. « Si l’équipe ne veut pas assez me respecter ou bien ne pas me donner le nombre de minutes que je mérite de jouer, alors je comprendrai. Il y a 29 autres équipes. Peut-être que j’irai quelque part, pour faire ce que j’ai à faire. »

Le Manimal se dirige de plus en plus vers un départ. Entre le futur de l’équipe (Jokic) et les deux nouveaux contrats sur les postes intérieurs (Millsap mais aussi Mason Plumlee), Faried risque d’avoir du mal à se faire sa place.