102 Detroit Pistons DET
90 Charlotte Hornets CHA
104 Indiana Pacers IND
131 Brooklyn Nets BKN
116 Orlando Magic ORL
109 Miami Heat MIA
100 Boston Celtics BOS
108 Milwaukee Bucks MIL
103 Memphis Grizzlies MEM
91 New Orleans Pelicans NOP
76 Phoenix Suns PHO
124 Portland Trail Blazers POR
111 Dallas Mavericks DAL
117 Atlanta Hawks ATL
106 Utah Jazz UTA
96 Denver Nuggets DEN
100 Sacramento Kings SAC
105 Houston Rockets HOU
107 San Antonio Spurs SAS
99 Minnesota Timberwolves MIN
120 Washington Wizards WAS
115 Philadelphie Sixers PHI

Antoine Pimmelpar Antoine Pimmel  

Le King peut former une armada impressionnante en 2018. Alors, aux Lakers avec Lonzo, aux Knicks ou aux Cavaliers ? A vous de voter.

Nous sommes à un an de la Free Agency de LeBron James. En d’autres termes plus dramatiques, il ne reste encore que quelques mois avant l’apocalypse et l’explosion d’internet. Que ce soit en 2010 ou en 2014, jamais les rumeurs de son départ n’ont été aussi pressantes. Comme si le joueur et ses représentants eux-mêmes laissaient filtrer un paquet d’informations (et de fausses informations ?) dans la presse pour tâter le terrain. Préparer le public. Façon « Inception ». Mettre l’idée dans la conscience des supporteurs. Histoire que le retour de flamme soit moins violent en cas de départ.

Spéculations, spéculations. Après tout, nous ne savons pas réellement si le King va quitter les Cleveland Cavaliers ou non. Mais une chose peut d’ores et déjà sembler acquise : où qu’il soit, il sera entouré d’autres stars. Parce que le natif d’Akron a des titres à aller chercher.

Nous avons donc fantasmé sur trois supers teams capables d’être constituées pendant l’intersaison 2018. A vous de choisir laquelle vous paraît la plus excitante.

Le « Banana Boat » squad enfin réuni

LeBron James, Carmelo Anthony, Dwyane Wade et Chris Paul sont les meilleurs amis du monde. Ils partent en vacances ensemble, ils se parlent tout au long de l’année, leurs femmes se connaissent… c’est un tout un petit clan baptisé « Banana Boat » depuis cette fameuse photo. Ils ne cachent pas non plus leur rêve de jouer un jour ensemble. Enfin, surtout James. Il court après cette idée – partager la gonfle avec ses grands potes – depuis son départ du lycée.

Hasard ou pas, tous ont la possibilité de se retrouver sur le marché l’été prochain. Un « Big Four » en préparation ? Si oui, où ça ? Il y a plusieurs possibilités. Si Melo venait à rester à New York (ce qui semble de moins en moins probable), pourquoi ne pas imaginer ses camarades le rejoindre dans la grosse pomme ? Avouez que ça aurait de la tronche. Kristaps Porzingis dessous, Anthony et James sur les ailes, Wade et Paul dans le backcourt…

A moins que les quatre fantastiques se décident à jouer à Los Angeles, là ils possèdent tous une baraque et passent la plupart du temps l’été. Mais pour L.A., nous avons une autre hypothèse.

Le « Showtime » revisité aux Lakers

 

Los Angeles est la destination la plus citée. Le King aux Lakers, cela résonne comme une évidence. Un état californien démocrate pour l’un des joueurs les plus politisés de la NBA (qui joue actuellement pour les Cavaliers, une franchise dont le propriétaire est un soutien de Donald Trump). Une organisation mythique pour gonfler encore un peu plus sa place dans la légende. Un président, Magic Johnson, icône de jeunesse du quadruple MVP. Des opportunités de business accrues pour un homme d’affaire fana de nouvelles technologies.

Et surtout la possibilité de ramener d’autres tops players avec lui. Paul George, notamment. Lui aussi semble promis à une arrivée à Los Angeles. Les deux superstars se respectent beaucoup et s’apprécient. Alors pourquoi pas PG13, LeBron, Lonzo Ball et Russell Westbrook tous sous les mêmes couleurs dès 2018 ?

Le « Cleveland Reload » dans l’Ohio

LeBron James

Après tout, LeBron James est revenu dans son état natal pour être plus proche des siens. Peut-être que toutes ses spéculations sont un ramassis de conneries et qu’il tient bien à finir sa carrière aux Cavaliers (raclement de gorge) (pas convaincu). Mais dans ce cas, avec quel soutien ? Il y aura un paquet de bon free agents l’été prochain. A LBJ de les rameuter chez lui, à Cleveland. Après tout, une équipe avec Isaiah Thomas, LeBron, Kevin Love et DeMarcus Cousins, ça joue le titre non ? Bon ça fait au moins 4-1 contre les Golden State Warriors ?