Milwaukee Bucks : intersaison mouvementée à l’horizon

Les Milwaukee Bucks vont se présenter à l’intersaison avec 7 possibles agents libres. Sans compter le coach…

Milwaukee BucksIls sont venus, ils ont vu, ils n’ont pas vaincu. Le parcours en playoffs des Milwaukee Bucks ressemblait plus à de la figuration de court-métrage de seconde zone plutôt qu’à une bataille acharnée pour la victoire. Désormais en vacances (s’ils ne l’étaient pas déjà), la franchise du Wisconsin va pouvoir s’occuper de son intersaison. Et avec 7 possibles futurs agents libres plus un coach en sursis, l’été s’annonce chargé.

Le premier à quitter le navire pourrait être Jim Boylan. Le coach intérimaire en remplacement de Scott Skiles a mené son équipe jusqu’aux playoffs, sans pratiquer un beau basket, certes mais en remplissant ses obligations. Pourtant, son sort sera fixé d’ici à lundi. Lui aussi est dans sa dernière année de contrat, ainsi que l’ensemble de son staff et même les préparateurs physiques !

« Il a fait du bon boulot. Il a fait de son mieux malgré des conditions pas faciles », a soutenu Larry Sanders au Racine Journal.

Côté joueurs, Brandon Jennings, agent libre restrictif, Monta Ellis en possession d’une clause de fin de contrat, et J.J. Redick, agent libre, mettront les dirigeants des Bucks devant un dilemme. Sur lequel des trois arrières miser à long-terme ? Jennings était encore sous le régime de son contrat rookie, et il devrait recevoir quelques offres alléchantes cet été, obligeant Milwaukee à s’aligner ou bien à le laisser voguer sous d’autres cieux. Reste également les cas de Samuel Dalembert, Marquis Daniels, Joel Przybilla et Mike Dunleavy. Le pivot d’origine haïtienne, auteur d’un record en carrière cette année, a décrit cette saison comme « étrange » et « confuse ». L’intersaison pourrait l’être d’autant plus.

Tags : , , ,
Commenter
Journaliste en basket-casquette. Exilé à Los Angeles pour des raisons météorologiques.

Commentaires (16)