Le jour où la saison de Nicolas Batum a basculé

Nicolas Batum était un candidat pour une première sélection au All-Star Game avant de se blesser le 18 janvier dernier, à l’entraînement…

Nicolas Batum des Portland Trail BlazersLes matches ne sont qu’une très légère face visible de l’iceberg NBA. Le cas de Nicolas Batum le prouve encore. Impérial en début de saison, le Français est en retrait depuis début février. Et c’est l’ensemble de la franchise de Portland qui en pâti. Chacun voudra se faire l’analyste de la situation, Nicolas Batum est-il inconstant ? Trop Fatigué ? Incapable de porter une franchise ? Rien de tout ça.

La saison des Blazers a pris un tout autre tournant le 18 janvier dernier. Non pas que l’équipe reste sur 4 défaites consécutives à ce moment. L’action se déroule à l’entraînement, Nicolas Batum dribble, monte au dunk et percute Joël Freeland. Batman retombe sur son poignet et se blesse. Rayon-X et examens complémentaires, rien ne démontre de gros dommages à la main du joueur de l’équipe de France. Pourtant, il souffre. Le soir suivant, Nic se troue face aux Bucks (7 pts à 2/9, 4 balles perdues avec toujours 7 rebonds et 5 passes). Le soir juste avant le choc, Batum inscrivait 23 points (et 12 rebonds) contre les Cavaliers.

Ce 18 janvier aurait-il tout changé ? Freeland cherche à se remémorer le contact, 8 semaines plus tard, pour The Oregon Live :

« Je ne me souviens pas l’avoir heurté si violemment. Mais je me rappelle qu’il est tombé sur son poignet, cela n’avait pas l’air trop grave mais il semblait affecté. »

« L’équipe a besoin de moi mais depuis ce jour, tout a changé… »
Depuis ce 18 janvier, Nicolas Batum tourne à 11,3 pts (à 41%) et 5,4 passes en 24 matches, contre 17,1 points lors des 37 premières rencontres. Hier soir, encore, il n’a pas été fringuant au scoring : aucun panier inscrit mais surtout seulement cinq tirs tentés et quatre points inscrits sur lancer-franc. Le joueur ne cache pas son mécontentement envers lui-même :

« Je ne suis plus le même, l’équipe n’est plus la même. Je suis frustré et je suis furieux car je sais que cela vient de moi. L’équipe a besoin de moi mais depuis ce jour, tout a changé. Je suis différent et c’est pour cela que je suis énervé. »

Même son de cloche chez ses coéquipiers :

« Je l’ai déjà vu plus agressif. » Damian Lillard.

« Il pense plus à son tir. Il n’est plus aussi agressif que par le passé. » LaMarcus Aldridge.

Ce serait cependant une grave erreur de limiter les performances de Nicolas Batum à son nombre de points marqués. Batum est un joueur complet. Hier soir, il a pris 10 rebonds, chipé 2 ballons et bloqué 2 tirs. Il a déjà signé deux triple-doubles après ce 18 janvier. Mieux, Batum a même marqué quatre fois plus de 20 points depuis sa blessure. Le joueur l’admet, la douleur vient et repart sans disparaître définitivement. Il faut dire que Nic n’a pas trop le temps de se reposer entre un dernier été chargé aux Jeux Olympiques et ses 38 minutes de jeu en moyenne cette saison.

Nicolas Batum sera en vacance en avril, les Blazers ne joueront pas les playoffs. De quoi revenir plus fort l’an prochain ?

Les statistiques de Nicolas Batum

SEASON AVERAGES
Season Team G GS MPG FG% 3p% FT% OFF DEF RPG APG SPG BPG TO PF PPG
12-13 POR 62 62 38.7 0.425 0.362 0.851 1.4 4.5 5.9 4.8 1.3 1.2 2.7 1.8 14.8
Career 317 264 28.6 0.451 0.369 0.840 1.2 3.0 4.3 2.0 0.9 0.8 1.3 2.0 11.1
Tags : ,
Commenter
    - administrator
Marlo Stanfield avec un stylo et une feuille. Fervent défenseur de Paul Pierce, Kawhi Leonard et Nick Young.

Commentaires (26)