116 Atlanta Hawks ATL
104 New York Knicks NYK
107 Indiana Pacers IND
104 Toronto Raptors TOR
97 Minnesota Timberwolves MIN
109 Miami Heat MIA
104 Denver Nuggets DEN
92 Memphis Grizzlies MEM
91 Phoenix Suns PHO
115 New Orleans Pelicans NOP
118 Boston Celtics BOS
103 Orlando Magic ORL
100 Cleveland Cavaliers CLE
99 Charlotte Hornets CHA
98 Oklahoma City Thunder OKC
99 Detroit Pistons DET
143 Golden State Warriors GSW
94 Chicago Bulls CHI

Shaï Mamoupar Shaï Mamou   

Si Paul George n'a pas souhaité rester chez les Pacers, c'est à cause d'une accumulation d'anomalies en interne, comme le traitement réservé à l'époque à Danny Granger.

On avait jusque-là pas vraiment eu d'explication de la part de Paul George quant à son choix de mettre la pression pour quitter les Indiana Pacers. Si on se doute évidemment que l'ambition personnelle a joué un rôle là-dedans, l'ailier All-Star a en plus constaté quelques anomalies dans la gestion humaine de la franchise ces dernières années. Il avait un exemple en tête au moment de s'entretenir avec Sam Amick de USA Today : celui de Danny Granger.

"Danny Granger a tout donné pour cette franchise et a été traité comme un chien. C'est l'un des meilleurs joueurs de l'histoire de la franchise. Pourtant, ils l'ont envoyé aux Sixers. Il s'est battu contre les blessures pour revenir et c'est là-bas que vous l'envoyez ? Faites ce qui est le mieux pour le joueur qui a vous a donné tout ce qu'il avait. Il y a pas mal de choses comme ça pendant mes 7 ans à Indianapolis et ça m'a fait réfléchir. Est-ce qu'un jour ils n'allaient pas faire ça avec moi aussi ?"

All-Star et MIP en 2009, Danny Granger n'a plus rejoué en NBA depuis un passage éclair par Miami en 2015. A l'époque, les Pacers l'avaient tradé en compagnie d'un 2e tour de Draft contre Evan Turner et Lavoy Allen. Paul George n'a visiblement pas digéré le sort que lui ont réservé les dirigeants à l'époque.