BasketSessionpar BasketSession    

On savait que Paul George avait des envies de départ. Il en a informé ses dirigeants, qui vont vite devoir monter un trade.

D’après Adrian Wojnarowski, Paul George a informé les Indiana Pacers qu’il comptait devenir free agent lors de l’été 2018. Il leur a également dit qu’il comptait quitter la franchise. Et de préférence pour les Los Angeles Lakers.

Ce n’est pas une surprise. Mais là où certains laissent leur équipe mariner, lui a tenu à prévenir ses dirigeants. Paul George, qui peut choisir d’opt out l’été prochain, n’a pas demandé à être tradé. Mais, via son agent, il a indiqué à Kevin Pritchard qu’il n’activerait pas sa player option en 2018-19, afin que les Pacers connaissent ses intentions de partir.

Ça fait longtemps qu’on sait qu’il aimerait jouer pour sa ville natale. Les Los Angeles Lakers pourraient lui offrir 130 millions sur 4 ans l’été prochain.

Paul George envoyé aux Los Angeles Lakers dès cette année ?

S’il n’a pas requis de trade, les Indiana Pacers ont forcément la pression pour en réaliser un. Ils ne peuvent absolument pas se permettre de perdre Paul George dans un an sans la moindre compensation. Il pourrait ainsi tenter de récupérer Julius Randle et quelques futurs choix de draft, si les Los Angeles Lakers sont chauds pour faire venir PG rapidement.

Reste à savoir ce que la franchise californienne souhaitera faire. Avec un deuxième tour de draft qui devrait être certainement NBA-ready, rajouter Paul George pourrait les rendre compétitif dès cette année. Mais s’ils sont prêts à attendre, ils seront tout à fait capables de libérer de la masse salariale et de lui offrir un contrat sans avoir à lâcher la moindre contrepartie.

Bien évidemment, les Indiana Pacers ont très peu de marge de manœuvre. En les informant très clairement de son intention de rejoindre Los Angeles, Paul George les empêche de négocier avec d’autres franchises. Aucune équipe NBA ne serait prête à prendre le risque de lâcher des contreparties pour un joueur qui partirait l’été prochain. Ou alors une équipe qui penserait pouvoir le convaincre de rester grâce à sa capacité à viser le titre ? Genre les Cleveland Cavaliers. Vu les envies de George de jouer à LA, ça semble risqué…