108 Orlando Magic ORL
96 Los Angeles Clippers LAC
93 Washington Wizards WAS
87 Memphis Grizzlies MEM
95 Miami Heat MIA
102 Portland Trail Blazers POR
115 New Orleans Pelicans NOP
108 Milwaukee Bucks MIL
109 Phoenix Suns PHO
115 Toronto Raptors TOR
95 Indiana Pacers IND
100 Oklahoma City Thunder OKC
124 Boston Celtics BOS
118 Denver Nuggets DEN
108 Houston Rockets HOU
96 Charlotte Hornets CHA
103 Chicago Bulls CHI
100 Utah Jazz UTA

Les Raptors doivent-ils vraiment recruter Rajon Rondo ?

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

Selon plusieurs rumeurs NBA, les Toronto Raptors pourraient tenter un coup pour récupérer Rajon Rondo. Un transfert vraiment pertinent pour les Canadiens ?

Rajon Rondo des Boston CelticsRajon Rondo par-ci, Rajon Rondo par-là. Le meneur All-Star des Boston Celtics suscite les fantasmes des autres franchises mais surtout des observateurs soucieux de lancer un flot de rumeurs au sein d'un marché plutôt calme à l'approche de la deadline. Comme il le rappelait hier, Rondo est pressenti pour quitter sa franchise chaque saison. Et il est pourtant toujours dans le Massachussetts. Aux dernières nouvelles, il prendrait même son rôle de leader très à coeur et aurait l'intention de prolonger aux Celtics. Soit. Mais imaginons désormais que Masai Ujiri parvienne - si jamais les Raptors sont vraiment intéressés - à monter un package que Danny Ainge ne peut pas refuser (les deux tours de draft au premier tour, des joueurs confirmés, etc). La franchise canadienne aurait-elle vraiment à y gagner ?

Rajon Rondo est un meneur All-Star et sa valeur ne fait aucun doute. Il est plutôt question de stabilité. Le joueur de 27 ans sera libre à l'issue de la saison prochaine. Or, comme l'affirme Chris Broussard, il ne se verrait pas prolonger aux Toronto Raptors si jamais il venait à atterrir dans le Canada d'ici jeudi.


Quel serait l'intérêt de faire venir une star si c'est pour la voir partir une saison plus tard ? Rajon Rondo pourrait toujours être échangé en cours de saison prochaine (toujours par les Raptors), ce qui ralentirait à nouveau le processus de reconstruction des Canadiens. D'où l'idée de stabilité. On évoque souvent le prix demandé par les Celtics comme le frein principal à un transfert du meneur. Mais n'oublions pas non plus qu'une franchise "moins attrayante" prendrait le risque de faire venir le All-Star pour une seule saison, quitte à le perdre sans contrepartie à l'été 2015. En résumé, on imagine mal le champion NBA quitter les Celtics cette saison. Que ce soit pour Toronto ou ailleurs.