0 Charlotte Hornets CHA
0 WAS WAS
0 Cleveland Cavaliers CLE
0 NJN NJN
0 Philadelphie Sixers PHI
0 POR POR

BasketSessionpar BasketSession   

Victime d'une blessure au genou qui l'éloignera des parquets pour de longs mois, Tony Parker, 35 ans, ne veut pas entendre parler de retraite.

Gravement blessé au genou lors du Game 2 face aux Rockets, Tony Parker a cruellement manqué aux Spurs qui n'ont jamais été en mesure d'inquiéter les Warriors en finale de Conférence. Opéré d'une déchirure du quadricpeps et annoncé absent pour de longs mois, le meneur français va désormais devoir s'armer de patience en attendant d'être en mesure d'effectuer son retour sur les parquets.

« Je n'ai jamais eu une blessure grave en 20 ans de carrière donc je me sens quand même très chanceux », a-t-il confié dans un entretien accordé à SFR Sports.

« C'est vrai que c'est frustrant sur le moment. Tu vas jouer Golden State, c'était ma huitième finale de Conférence en seize ans donc c'était vraiment LA grosse finale. J'étais un peu triste de louper ça. Mais tu relativises assez vite car le chemin du retour commence par moi. Il faut que je sois positif. Ca commence dans la tête donc mentalement il faut être fort pour revenir d'une blessure comme celle-là. »

A 35 ans et même si sa blessure pourrait compromettre la fin de sa carrière, le quadruple champion NBA se déclare toutefois optimiste sur ses chances de rejouer au plus haut niveau. Et hors de question pour lui de songer à la retraite.

« C'est la dernière chose à laquelle j'ai envie que les gens pensent. Je ne veux pas qu'on dise que c'était mon dernier match et que je ne vais pas revenir […] Mais je ne veux pas me mettre de pression. J'ai parlé d'un retour en décembre ou janvier mais si c'est novembre alors tant mieux. Techniquement c'est six mois pour une blessure comme celle-là donc ça pourrait être fin octobre. »

En fin de contrat à l'issue de la saison prochaine, Tony Parker entend désormais tout mettre en oeuvre pour atteindre son objectif : atteindre les 20 saisons sous la tunique texane.

« C'est mon objectif. Après j'espère que les Spurs vont me faire signer un nouveau contrat car je vais entrer dans ma dernière année de contrat. Ce sera la première fois de ma carrière que je serai free agent […] J'ai déjà dit plusieurs fois que je voulais jouer encore trois saisons et que je voulais atteindre les 20 saisons avec les Spurs. Deux décennies, je trouverais ça beau. »

On imagine mal les Spurs refuser une telle faveur à notre "TP" national qui devra toutefois démontrer qu'il est bel et bien capable d'évoluer à nouveau à son meilleur niveau pour convaincre les dirigeants texans de lui offrir un nouveau contrat l'été prochain.