Vince Carter, facteur clé de la bonne forme des Mavericks

Vince Carter est de retour sur le devant de la scène cette saison. Sixième homme de luxe à Dallas, il enchaîne les cartons et se montre décisif.

Vince Carter des Dallas MavericksVince Carter a fait rêver une ribambelle de fans NBA au début des années 2000. A Toronto, « Air Canada » était présenté comme le successeur de Michael Jordan. Vince Carter a été adulé, puis mis de côté. Trop défaillant en fin de match, trop fragile, pas assez décisif, il a été la cible des critiques. Aujourd’hui, à 36 ans, le Floridien revit dans le Texas.

Pour sa deuxième saison à Dallas, Carter est devenu un joueur majeur en sortie de banc. Fini les gros dunks et le starting five, le swingman a évolué. Désormais, il finit ses actions avec touché ou aligne les paniers derrière l’arc. Surtout, Vince Carter est un des leaders des Mavericks. Contre Milwaukee, la nuit dernière, les Texans ont aligné un quatrième succès de rang et peuvent remercier le numéro 25. Avec 23 points, il termine meilleur marqueur de son équipe et inscrit 3 paniers primés dans le quatrième quart-temps, assurant la victoire des siens (115-108). Pour The Dallas News, Vinsanity le reconnaît : il était en confiance, hier soir.

« Je me sentais dans le coup. Le cercle me paraissait super large et j’avais confiance en mon tir. J’étais dans le rythme du match. Lors de deux ou trois tirs, après avoir shooté, je baissais les yeux et je me suis rendu compte que j’étais derrière la ligne à trois-points. Je savais que si je ne les mettais pas, l’entraîneur allait gueuler. Mais j’y étais préparé. »

Sauf qu’en ce moment, Vince Carter ne manque pas souvent sa cible. Pour la troisième fois en mars, il a inscrit plus de 20 points. Pour trois victoires. Lorsqu’il franchit ce cap, les Mavericks l’ont emporté 8 fois sur 10. Lors des 6 derniers matches, Dallas est reparti 5 fois avec la victoire. Durant cette période, Carter a joué un rôle primordial pour son équipe : 17,2 points et 55,5% aux tirs derrière l’arc ! Pas mal pour un ancien cador du dunk. Ses coéquipiers en sont conscients, Vince a la main chaude :

« Il était half-man, half-amazing (son ancien surnom, mi-humain, mi-incroyable), aujourd’hui. Sur certains de ses tirs, je me disais : “non tu n’es pas censé tirer ! Mais ok, ça rentrait dedans. C’était incroyable, » décrypte Mike James.

Les Mavericks sont revenus à 3 matches des Lakers, titulaires du huitième et dernier spot qualificatif pour les playoffs, alors que peu d’observateurs croyaient encore en eux. Dirk Nowitzki se plaignait d’être trop souvent esseulé en fin de match (les Mavericks ont perdu un nombre insensé de match serrés), il peut compter sur un autre vétéran en la personne de Vince Carter. Rick Carlisle veut tout donner pour qualifier son équipe pour la treizième saison consécutive pour les playoffs :

« Nous savons que le délai est court et il y a urgence. Nous allons faire tout notre possible pour embêter tout le monde, avec les pistolets en feu. C’est comme cela que nous passerons. »

Tirer sur tout ce qui bouge, une partie de plaisir pour le nouveau Vince Carter.

Les statistiques de Vince Carter

SEASON AVERAGES
Season Team G GS MPG FG% 3p% FT% OFF DEF RPG APG SPG BPG TO PF PPG
12-13 DAL 62 3 25.3 0.439 0.415 0.824 0.6 3.4 4.0 2.1 1.0 0.6 1.3 2.8 13.3
Career 1048 950 35.1 0.444 0.377 0.799 1.3 3.7 5.0 3.8 1.2 0.7 2.1 2.9 21.0
Tags : ,
Commenter

Commentaires (6)

  1. Djodjo

    13 points en 25 minutes, excellent ratio!

  2. thesniper321

    woooow woooow woooooow wait a minute basketsession! C'etait pas vous qui traitiez VC d'escroc il y a quelques temps??? Et je vois qu'on le traite encore de joueur pas décisif quand c'est l'un des joueurs génération des plus clutch qui soit avec Kobe, c'est pas pour etre méchant mais c'est des paroles d'amateurs… On parle bien du même VC???? http://www.youtube.com/watch?v=J4TZEw20uQM

    • thesniper321

      "l'un des joueurs les plus clutch de cette géneration"

      • Yaya

        Que de bon souvenir…. Trop la classe ce joueur…. Mon idole a vie!

    • Mogwaimaster

      'Tain j'avais zappé qu'il avait joué à Orlando … quand tu penses qu'il a joué avec Bosh, Howard, Lopez, Kidd …ect …
      Je crois que la série de sa vie ce fut 2000 où il s'incline 4 – 3 contre le futur finaliste Philadelphie d'Iverson … sa chance était passée …

  3. thesniper321

    Je voulais en rester la mais HA NON ca m'enerve trop la!! Lebron qui marque un shoot décisif tous les 40 matchs(et je suis gentil) on lui leche les testicules et VC qui en a mis un nombre incalculable on le traite d'escroc pas decisif???
    REVENEZ SUR TERRE BS on sait que c'est la pub qui vous paye et que c'est les articles ou vous adoubez Lebron, ou parlez des potins qui vous rapportent le plus, mais de la a dire n'importe quoi sur les autres joueurs c'est ridicule. Traitez tout le monde avec le respect qui lui est dû MERCI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>