Ce workout fou qui a convaincu Miami de drafter Bam Adebayo

Bam Adebayo est devenu l'un des joueurs majeurs du Miami Heat. Souvenirs du workout incroyable qui lui a permis d'être drafté par Pat Riley.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article
Ce workout fou qui a convaincu Miami de drafter Bam Adebayo

On vous a déjà parlé de l'article de Zach Lowe sur Bam Adebayo. On vous conseille de le lire ou de le relire tant il regorge d'informations intéressantes sur le pivot All-Star du Miami Heat. Lowe nous y apprend notamment de quelle manière le Heat s'est décidé à drafter l'intérieur de Kentucky, après lui avoir fait vivre un entraînement pour le moins intense...

Nous nous sommes permis de traduire cet extrait révélateur du tempérament de Bam Adebayo.

---

"Le Heat a mis Bam Adebayo à l'essai en l'accueillant lors d'un workout avant la Draft. Ils l'ont soumis à un exercice durant lequel une demi-douzaine de membres du staff l'ont encerclé et lui ont balancé des ballons de façon aléatoire et dans tous les sens. Il les a tous attrapés.

Un dirigeant du Heat lui a ensuite demandé à quel pourcentage il pouvait shooter à 3 points dans le corner à l'entraînement. Adebayo a répondu avec audace : 60%. "Prouve-le", lui ont-ils lancé. Adebayo en a marqué 31 sur 50 : 62%.

Ils l'ont ensuite épuisé. Des sprints d'un panier à l'autre pour essayer de contrer des shoots près du cercle, des tests d'agilité en ligne, du footwork... Après une heure, et alors que l'épuisement commençait à s'installer, le staff du Heat lui ont fait démarré le vrai exercice qu'ils voulaient le voir effectuer.

Adebayo a dû switcher sur des extérieurs, notamment Justin Jackson, un autre prospect présent ce jour-là, et les tenir face à lui.

Adebayo s'est tourné vers le groupe de dirigeants de Miami, au sein duquel figuraient Riley et Spoelstra, et a hurlé : "Vous me l'avez mise à l'envers ! Vous m'avez bousillé putain ! [...]" Alors que les répétitions s'enchainaient, le trashtalking a commencé. "C'était très explicite", raconte Adebayo. Il n'y avait rien d'amical et il ne souriait pas.

Erik Spoelstra se souvient : "On s'est regardé en se demandant si ce mec était fou".

Juwan Howard, alors assistant de Spoelstra, a croisé le regard de Dan Craig, qui menait la session d'entraînement. "Les yeux écarquillés, on s'est dit : 'C'est un gars fait pour le Heat. Avoir le cran de dire ça devant Pat Riley, de lui lancer des trucs comme 'Vous n'allez pas jouer à ça avec moi', c'était la preuve que c'était un joueur du Miami Heat".  

---

Ils ne s'étaient pas trompés...

Comment le Big 3 du Heat s’est sacrifié pour Udonis Haslem… et des bagues

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest