Comment Bill Russell empêchait un rival de le dominer… rien qu’en lui parlant

Bill Russell était un génie du basket, mais aussi de la psychologie. Walt Bellamy était plus fort que lui athlétiquement, et pourtant...

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / G.O.D.
Comment Bill Russell empêchait un rival de le dominer… rien qu’en lui parlant

Bill Russell, ses histoires et ses leçons nous manquent déjà. Le joueur le plus titré de l'histoire de la NBA, disparu ce mois-ci à l'âge de 88 ans, était un joueur phénoménal, mais aussi un génie dans l'art de la psychologie. C'est ce qui lui a permis de dominer des joueurs qu'il considérait comme supérieurs à lui sur le plan athlétique.

Une vieille interview datant des années 80 est sortie sur la chaîne des archives de Wilt Chamberlain, le rival de la légende des Boston Celtics. On y voit Bill Russell évoquer justement cette approche qui a fait la différence.

"J'étais le maître de cet art. Qui était deuxième ? Je ne sais pas, il y avait plein de prétendants (rires). J'ai compris que le basket était un jeu plein de gens peu sûrs d'eux.

Les gens ne le citent pas souvent, mais Walt Bellamy était un des très grands joueurs de l'époque. C'était vraiment un excellent joueur. Physiquement, je ne pouvais pas rivaliser avec lui. Donc j'ai commencé à lui parler pendant les matches.

Je défendais très dur sur lui, puis je lui disais : pourquoi est-ce qu'ils ne te passent pas le ballon ? Alors que je travaillais comme un chien pour les en empêcher ! Il finissait par dire : tu as raison, ils ne traitent pas le vieux Walter comme il faut".

Bill Russell a même été plus loin en théorisant l'art de la psychologique sur le terrain de basket avec 4 lois pour dominer mentalement un adversaire (voir ci-dessous).

Bill Russell : ses 4 lois pour être un tueur et dominer psychologiquement sont toujours d'actu

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest