Michael Jordan, Big O : Le classement fascinant du G.O.A.T. en 1999

Michael Jordan, Big O : Le classement fascinant du G.O.A.T. en 1999

Les journalistes avaient établis un classement du G.O.A.T. en 1999, juste après la retraite de Michael Jordan. Le résultat est assez intéressant.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

L’éternel recherche du G.O.A.T. Une fascination dans le sport, que ce soit le basket ou une autre pratique, et ce depuis très longtemps. Le débat occupe une place prépondérante à l’ère des réseaux sociaux. Surtout qu’il est relancé avec l’avènement de LeBron James et ses performances héroïques depuis son arrivée en NBA. Mais la discussion remonte à bien longtemps. Et justement, que pensait donc les médias, ceux qui font souvent les classements (tout comme les passionnés bien entendu), avant le King, avant Kobe Bryant, etc. ? Petit aperçu avec ce ranking de 1999, un an après la deuxième retraite de Michael Jordan.

L’Associated Press désignait alors le « joueur du siècle ». Il faut se souvenir du contexte de l’époque. Les San Antonio Spurs s’apprêtent à décrocher leur premier titre mais Tim Duncan n’est encore qu’un sophomore. Shaquille O’Neal un pivot dominant qui n’a jamais été sacré. Kobe Bryant a du potentiel mais il doit encore exploser. MJ vient donc de raccrocher et Magic Johnson comme Larry Bird sont écartés des parquets depuis moins de dix ans.

Michael Jordan, déjà G.O.A.T. en 1999

1 Michael Jordan 49 votes
2 Oscar Robertson 44
3 Wilt Chamberlain 42
4 Bill Russell 41
5 Earvin "Magic" Johnson 36
6 Larry Bird 34
7 Kareem Abdul-Jabbar 25
8 Elgin Baylor 19
9 Jerry West 16
10 Julius Erving 12
11 Karl Malone 6
12 Bob Pettit 4
13 Bob Cousy 1
13 John Havlicek 1

Michael Jordan était donc déjà vu comme le G.O.A.T. à l’époque. Logique vu les deux triplés des Chicago Bulls. La NBA s’est énormément développée grâce à Sa Majesté. Ce qui est particulièrement intéressant, c’est la deuxième place (assez proche) d’Oscar Robertson. Pour plusieurs raisons.

Déjà, ça laisse penser que « Big O » était considéré comme le meilleur joueur de tous les temps, devant Kareem Abdul-Jabbar, Wilt Chamberlain ou Bill Russell, avant l’arrivée de Jordan. Ensuite parce que c’est une légende qui est finalement très peu citée dans la conversation aujourd’hui. Comment Robertson a-t-il pu descendre à ce point dans les classements en vingt ans ?

L’homme aux sept bagues allume ceux qui jugent les stars au nombre de titres

Peut-être que la domination surpuissante de Jojo a poussé les passionnés à se concentrer essentiellement – et à tort – sur les bagues. Oscar Robertson était un basketteur ultra complet mais il a peu gagné. Un seul titre de champion. Ce qui est reproché à LeBron James aujourd’hui (qui a pourtant un palmarès plus chargé) ne l’était visiblement pas à l’époque.

Enfin, on constate qu’Abdul-Jabbar, Johnson et Bird ont bien remonté dans le ranking depuis. La preuve qu’avec le temps et le recul, les carrières prennent une dimension de plus en plus mythique.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest