Michael Jordan et la partie de cartes de 36 heures qui a repoussé son retour en NBA

Michael Jordan et la partie de cartes de 36 heures qui a repoussé son retour en NBA

Si Michael Jordan n'a pas annoncé son comeback un peu plus tôt en 1995, c'est parce qu'il était sacrément occupé... à la table de jeux.

Warrick EriksenPar Warrick Eriksen | Publié  | BasketSession.com / NEWS / WHAT THE FLOP / décalage

Michael Jordan avait - et a peut-être encore - une addiction aux jeux et aux paris. C'est évidemment moins problématique lorsque l'on est milliardaire et ça garantit quelques histoires assez folles à raconter au coin du feu. Antoine Walker, qui a lui nettement moins bien survécu à la gestion erratique de ses gains en NBA, était de passage dans le podcast All Things Covered et a raconté ce qu'il a vécu avec Jordan peu de temps avant l'annonce de sa sortie de retraite en mars 1995.

L'ancien joueur des Boston Celtics s'est retrouvé dans une des parties de cartes dont Michael Jordan était tellement friand, avec des mises complètement folles pour le commun des mortels. A la base, la légende des Chicago Bulls devait communiquer sur la grande nouvelle de son comeback et organiser une conférence de presse pour l'occasion. Sauf que la partie en question a duré UN PEU plus longtemps que prévu.

« I'm back », l'annonce qui a chamboulé la NBA

"Avec Mike, il y avait un montant minimum à amener à la table pour avoir le droit de jouer. C'était quelque chose comme 20 000 dollars. Si tu ne les avais pas, tu ne pouvais pas jouer. On jouait à la bourrée ou aux Spades (l'Atout Pique en français).

Mike était compétiteur à l'extrême. Je me souviens qu'une fois on avait joué à l'Atout Pique pendant 36 heures. On affrontait deux autres gars, j'étais en duo avec lui. A un moment, on était descendu à 900 000 dollars de pertes... Mike n'a pas voulu s'arrêter tant que l'on ne remontait pas.

Les mecs en face avaient de l'argent devant eux aussi. On a réussi à descendre jusqu'à 20 000 dollars de dettes. Sauf que même ça, Mike ne voulait pas accepter de le perdre et on a continué à jouer. Ils ont fini par nous prendre 180 000 dollars parce que Mike était trop fatigué, il s'endormait à table".

Résultat, le fameux fax avec les mots "I'm back" et le passage devant les médias ont dû attendre, le temps que MJ retrouve un peu de sa superbe. Cette petite mésaventure qui s'est soldée par une perte de "seulement" 180 000 dollars ne l'a pas vacciné contre le jeu et les paris par la suite. Même pendant son deuxième Three-Peat avec les Bulls, il n'était pas rare que Michael Jordan disparaisse pour une virée dans un casino ou une partie de golf à grands renforts de billets verts.

Michael Jordan : la partie de golf qui a mené à l'une des performances les plus folles de l'histoire

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest