Michael Jordan : les 20 plus grands moments de His Airness

Michael Jordan : les 20 plus grands moments de His Airness

Michael Jordan fête ses 57 ans aujourd'hui. L'occasion de revenir sur 20 moments marquants de la carrière de l'icône.

Michael Jordan

16. La sortie des Pistons

Après des années à avoir dominé la ligue individuellement, puis à s’être cassé les dents sur les Bad Boys au cours de matches brutaux où il a reçu un traitement plus que musclé, Jordan arrive en fin à bout des Pistons en finale de Conférence en 1991. Avec une image qui reste gravée dans les mémoires : sweepés, les joueurs majeurs de Detroit, après s’être congratulés entre eux pour leurs deux années de règne qui prenaient fin, quittent le terrain alors qu’il reste 7 secondes et 9 dixièmes à jouer, en passant devant le banc des Bulls, sans les féliciter ni leur serrer la main (à l’exception notable de John Salley) :

 

15. Le crossover d’Allen Iverson

Toutes les images de Michael Jordan qu’on garde en tête sont des images de maîtrise du jeu, de domination. Toutes sauf une. Le 12 mars 1997, Allen Iverson place un superbe cross sur MJ. Et la façon dont cette action a fait bondir tous ceux qui y ont assisté en direct et dont elle est restée ancrée dans les mémoires en dit très long sur l’image qu’avait le Bull : pour tout le monde, il était alors impossible de le prendre à défaut. Iverson, lui, a réussi.

14. « Is it the shoes ? »

Michael Jordan était plus qu’un basketteur. C’était une star planétaire qui a fait prendre au sport une autre dimension. Et certaines publicités mythiques y ont largement contribué :

 

13. « Fuck you, Majerle ! »

Jordan est certainement l’un des compétiteurs les plus maladifs de l’histoire du sport. Au point de s’inventer des ennemis qui n’avaient rien demandé… Toni Kukoc et quelques autres en ont fait les frais. Mais l’une de ses plus belles (et innocentes) victimes restera Dan Majerle. Avant la draft 1989, MJ n’avait pas du tout apprécié que le General Manager des Bulls, Jerry Krause, fasse savoir à quel point il aimait le potentiel de Thunder Dan. Quelques années plus tard, Jordan a trouvé dans cet épisode une source de motivation supplémentaire – s’il y en avait besoin – pour archi dominer les Finales 1993 : 41 pts de moyenne (un record pour des Finales), un match à 55 pts, et surtout – pour ceux qui croient que Jordan n’y pensait plus – des « Fuck you, Majerle ! » hurlés alors que les Bulls fêtaient le titre dans les vestiaires.

Le Game 4 à 55 points :

 

Lire la suite
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest