Un arbitre taré, des gars qui jouent pour les deux équipes : l’histoire du match NBA le plus long de l’histoire

Un arbitre taré, des gars qui jouent pour les deux équipes : l’histoire du match NBA le plus long de l’histoire

En 1979, un match entre les Sixers de Julius Erving et les Nets de Bernard King a duré... près de cinq mois. Voici son histoire.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / G.O.D.

S'il fallait attribuer le titre de match le plus improbable et fou de l'histoire de la NBA, ce Philadelphie Sixers-New Jersey Nets de 1979 aurait de bonnes chances de l'emporter.

Nous sommes le 8 novembre 1978 en NBA. Au démarrage de cette saison, les Sixers de Julius Erving, Daryl Dawkins ou Joe Bryant (le père de Kobe) sortent d'une défaite en finale de la Conférence Est contre les Washington Bullets. Philadephie a débuté en boulet de canon avec 8 victoires en 9 matches et reçoit les New Jersey Nets de Bernard King, John Williamson et Phil Jackson (le Zen Master lui-même).

L'un des acteurs principaux de ce match se nomme Richie Powers. Powers est l'un des arbitres de la rencontre et son comportement est directement à l'origine du caractère invraisemblable de ce match. Complètement déchainé, l'officiel se lance dans une incroyable vendetta contre les Nets en distribuant des fautes techniques et des expulsions à tour de bras. Parmi ses victimes, la star Bernard King et le coach Kevin Loughery. Les observateurs sont scandalisés et il est évident que Richie Powers n'a pas arbitré la partie de manière impartiale. Malgré ça, le match se poursuit et les Nets s'inclinent finalement après deux prolongations.

LIVE deadline NBA : Tous les trades, toutes les rumeurs

Mais les choses n'en restent pas là. Le front office des Nets va immédiatement porter réclamation auprès de la NBA et son "commish" de l'époque, Larry O'Brien. Ce dernier décide de suspendre Powers pour 5 matches pour ses errements et annonce que le match va être rejoué et reprendra avec 5:50 au chrono du 3e quart-temps, soit le moment où Powers est parti en vrille. Faute de la possibilité de reprogrammer la rencontre rapidement, la rencontre ne peut reprendre que pratiquement 5 mois après, le 23 mars 1979.

Sauf qu'entretemps, Philadelphie et Brooklyn se sont échangés des joueurs. Harvey Catchings (le père de la légende WNBA Tamika Catchings) et Ralph Simpson portent désormais le maillot des New Jersey Nets. Eric Money et Al Skinner ont eux fait le chemin inverse et sont sous contrat avec Philadelphie.

Lorsque le match reprend donc plus de 120 jours après son coup d'envoi, trois joueurs (Skinner est DNP sur les deux matches) peuvent donc indiquer dans la colonne "curiosités" de leur CV qu'ils ont porté le maillot des deux équipes lors d'un même match. Une première dans le sport américain, qui n'avait jamais connu pareille situation au moment d'imprimer un boxscore.

Ralph Simpson, l'un des quatre joueurs concernés, déclarera quelques années plus tard :

"C'est la situation la plus bizarre dans laquelle je me suis retrouvé en NBA. J'en riais sur le terrain, Julius aussi. Tout le monde trouvait ça marrant".

Au final, Philadelphie a quand même remporté ce match, sans avoir cette fois à passer par la prolongation. Techniquement, il reste à ce jour le plus long de toute l'histoire de la NBA et le seul dont l'issue a été invalidée à cause du comportement anormal d'un arbitre.

Larry Bird vs Julius Erving : quand deux légendes se bastonaient

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest