30 pts, 19 pds et 9 rbds pour Chris Paul face à Denver

En l'absence de Billups, Denver n'a pas trouvé de solution pour stopper le génie des Hornets. Chris Paul réalise certainement son plus beau match de la saison et passe à un rebond d'un triple-double de légende : 30 pts à 13/20, 9 rbds et 19 passes ! La motivation de CP3 venait de la dernière […]

Guillaume LarochePar Guillaume Laroche | Publié  | BasketSession.com / NEWS
En l'absence de Billups, Denver n'a pas trouvé de solution pour stopper le génie des Hornets. Chris Paul réalise certainement son plus beau match de la saison et passe à un rebond d'un triple-double de légende : 30 pts à 13/20, 9 rbds et 19 passes ! La motivation de CP3 venait de la dernière grande rencontre entre les deux équipes. Celle-ci avait eu lieu en playoffs au printemps dernier et NOLA était reparti avec une défaite de 58 points à domicile. Chris doit encore en faire des cauchemars...
"C'est pour cela que nous nous sommes battus ce soir," expliquait Paul. "Notre coach nous a dit avant le match, 'Quand on perd contre une équipe en playoffs, ca crée forcément une rivalité'. Et cette équipe nous a vraiment embarrassé lorsqu'ils nous ont battu ici l'année dernière. On voulait vraiment gagner ce soir. Ok, ce n'est qu'une victoire mais on voulait vraiment botter le cul de ces gars."
[caption id="attachment_22926" align="alignright" width="250" caption="Melo n'a jamais pu vraiment peser sur la rencontre."][/caption] En l'absence de Billups, la stratégie des Hornets fut on ne peut plus simple : empêcher Melo de prendre feu et le couper des ses coéquipiers. Résultat, le meilleur marqueur de la ligue fait un de ses plus mauvais matches cette saison et termine avec 17 pts à 5/16. Si la première mi-temps est plutôt équilibrée, c'est dans le 3e quart que les Hornets vont mettre une grosse claque à leur adversaire en leur infligeant un redoutable 33-19. JR Smith prendra bien le relai de Melo au scoring en plant 25 points avec un joli 11/17 mais Peja Stojakovic lui répondait du tac au tac avec 24 unités à 9/14. Malgré le traitement de faveur que lui inflige Kenyon Martin et Chris Andersen, Chris Paul continue d'attaquer le cercle et devient totalement injouable en 2e mi-temps. En 3e quart-temps, il réussit même à ne pas rater le moindre panier : 18 points à 7/7. Et dans le money time, c'est encore lui qui assure la gagne en plantant le shoot qui tue à 19 secondes du buzzer après avoir récupéré son propre rebond offensif sur un layup manqué. New Orleans s'impose au final sur le score de 98-92 et remonte à la 10e place, à 1 match d'OKC et 2 des Spurs.
Afficher les commentaires (38)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest