116 PHI
102 DET
109 IND
101 WAS
113 BOS
100 NOP
89 CHI
108 SAC
108 MIL
92 CLE
122 OKC
113 UTA
101 DAL
76 ORL
105 DEN
99 MEM
119 PHO
123 LAC
108 LAL
105 MIA
116 GSW
108 MIN

LeBron James admiratif de Lonzo Ball : « J’adore son humilité »

BasketSessionPar BasketSession Publié

LeBron James s'est montré particulièrement élogieux envers Lonzo Ball et la capacité du jeune meneur à gérer la pression qui l'entoure depuis le début de sa saison de rookie.

En réalisant son premier triple-double en carrière le mois dernier, Lonzo Ball s'était offert le luxe d'effacer LeBron James des tablettes en devenant à seulement 20 ans et 15 jours le plus jeune joueur de l'histoire de la NBA à réaliser un match "en 3D". Et même s'il connaît des débuts mitigés avec les Lakers, le numéro 2 de la dernière Draft s'est déjà attiré les éloges du King en personne. Ce dernier est en effet épaté par la faculté du jeune meneur à gérer la hype qui l'entoure depuis son arrivée dans la ligue et à la pression médiatique engendrée par l'attitude et les déclarations toujours plus embarrassantes de son paternel.

Alors que les Cavs accueilleront Lonzo et sa bande vendredi soir, le quadruple MVP n'a pas manqué de faire l'éloge de l'ancien pensionnaire d'UCLA.

« Le gamin n'a rien dit. Ce sont tous les autres qui ont parlé. Donc j'adore son humilité. Où qu'il soit, il y a toujours quelqu'un pour lui poser une question. Et il répond : 'Il ne s'agit pas de moi. Je veux juste gagner. Je me fous de ce que j'ai fait'. J'ai vu qu'il avait réalisé un triple-double dans un match qu'ils ont perdu et qu'il avait dit : 'Je m'en fiche, nous avons perdu », a expliqué LeBron James à ESPN avant d'établir une comparaison entre son début de carrière et celui du fils Ball.

« Donc est-ce que je peux faire un parallèle avec mon expérience ? Bien sûr. Je pense que quand vous avez été drafté par une franchise, ils veulent que vous soyez le sauveur d'une certaine manière. Mais ça prend du temps... Ce gars n'a joué qu'une vingtaine de matches depuis le début de sa carrière professionnelle. Les choses ne se font pas aussi vite (…) Tout le monde voudrait qu'il y arrive tout de suite. Est-ce qu'il peut jouer au basket ? Absolument. Ce gamin peut jouer. Est-ce que les autres joueurs veulent joueur avec lui ? Absolument car c'est un gars qui ne pense pas qu'à lui. Il ne pense qu'à la réussite de l'équipe »

Et LeBron James de prôner la patience quant à la future réussite du meneur angeleno sur les parquets de la Grande Ligue.

« Personne ne sait ce qu'il va devenir. Personne ne peut savoir quoi que ce soit sur un joueur quand il est drafté. Je me fous que vous ayez été drafté en 60ème ou en première position. Est-ce quelqu'un savait qu'Isaiah Thomas deviendrait le joueur qu'il est aujourd'hui ? Est-ce quelqu'un savait que je deviendrais le joueur que je suis aujourd'hui ? (...) Je savais quel joueur je deviendrais. Donc il faut lui demander. Je savais quel joueur je deviendrais. J'avais cette motivation. Je me suis mis en tête que je ne laisserais rien m'empêcher d'être aussi bon que je pouvais l'être. Je savais que j'avais les outils pour y arriver. »

Impatient d'affronter celui qui fut l'une de ses idoles de jeunesse, Lonzo Ball a lui aussi pris le temps de rendre un hommage appuyé à l'ailier des Cavs.

« Pour moi, c'est le meilleur joueur du monde », a-t-il affirmé la nuit dernière à la presse new-yorkaise.

« C'est mon sentiment car il joue juste. Il pourrait probablement marquer 50 points tous les soirs mais il est concentré sur son équipe, il réalise des triple-doubles et il implique tous ses coéquipiers. C'est la première fois que je vais jouer contre lui. J'ai hâte d'y être. Je pense que ça va être fun. »