Les jeunes talents parisiens testent la adidas Harden Vol. 2

holy_pairPar holy_pairPublié

Lifestyle et Hoop Culture : adidas organisait cette semaine à Paris un event pour la sortie de la Harden Vol. 2, le deuxième pro model du probable MVP de la saison NBA. On y était.

adidas et la culture basket et lifestyle parisienne, c’est une histoire qui dure depuis un bon bout de temps. Stephen Jackson (une superbe rencontre), Dwight Howard, Nicolas Batum, Derrick Rose, Damian Lillard ou encore James Harden : la liste des joueurs amenés par la marque à la rencontre des jeunes ballers franciliens est longue. Paris est l’une des “villes-clés” pour la marque, qui veut lier son histoire dans la capitale aux représentants de la Hoop Culture et au destin des meilleurs jeunes joueurs de basket.

C’est dans cette optique qu’adidas a organisé cette semaine à Paris un event pour célébrer la sortie de la Harden Vol. 2, le deuxième pro model du probable MVP de la saison NBA. C’est aussi pour cela que le rendez-vous est donné dans le XIème arrondissement, à la Maison des Métallos, un lieu culturel qui organise des expositions, spectacles et concerts, et passe aussi des pièces de théâtre. Le lieu est brut, les murs en briques rouges tranchent avec les énormes verrières qui laissent passer ce soleil d’hiver si parisien.

A l’étage, un terrain de basket a été installé. En présence de journalistes et influenceurs basket et lifestyle, une vingtaine de jeunes talents s’affrontent en un contre un en guise d’échauffement. Des joueurs et des joueuses qui viennent de toute la France et qui le temps d’une journée viennent tester la Harden Vol. 2, objet de toutes les convoitises, un an et demi après le test du Vol. 1 par les joueurs du Centre Fédéral.

« Franchement elle est basse, mais j’aime beaucoup son confort, c’est ça la force d’adidas, c’est que c’est un chausson », me confie Irman, l’un des meilleurs joueurs de la journée, un meneur foudroyant et aérien, ancien espoir à Levallois.

Irman joue depuis longtemps en adidas, et s’identifie beaucoup à James Harden :

« C’est un faux lent, j’aime ses moves, il est impossible à défendre. »

adidas Harden Vol. 2 - Joueurs

Une fois les échauffements terminés et après quelques tomars de rigueur, un match mixte débute, et malgré la configuration de la salle, l’intensité est frappante. Je m’explique : il y a très peu d’espace sur les côtés, des piliers frôlent les lignes de touche, une blessure dans ce contexte est très vite arrivée. Les oppositions sont dures, ça jumpe, ça charrie, l’ambiance est détendue mais on sent bien que personne ne veut lâcher le résultat.

L’un des MVP de la journée, le Parisien Christopher Dauby, est très satisfait de cette journée :

« Pour beaucoup, on s’est déjà croisés sur les parquets, c’est cool qu’adidas nous réunisse de cette manière. »

Le garçon a 18 ans, un jump de marsupilami, un solide shoot extérieur et avec sa tête rasée de près et décolorée, il tranche dans le paysage.

« C’est quand même génial de pouvoir tester la chaussure de ce grand joueur qu’est James Harden. Je m’identifie à lui, même si je ne suis pas gaucher et que je n’ai pas de barbe (rires) mais on joue au même poste. »

Cette saison il joue en N3 à Poitiers et malgré sa modestie, on sent qu’il ira plus haut. Sur le côté du terrain, les influenceurs présents, parmi lesquels Yoann Silasi (de Club 75 et Ed Banger) ou les frères Jean-Phil’ et Jean N’Djoli, mettent l’ambiance et sont impressionnés par la justesse technique et le physique des joueuses et des joueurs.

La star de la journée, c’est tout de même la Harden Vol. 2. Les joueurs interrogés sont unanimes : malgré sa forme, plutôt basse, elle rassure. J’ai pu la tester dans un match où les représentants des médias ont affronté les meilleurs jeunes de la journée. Si je trouvais le design un peu plus osé sur la première Harden, après quelques minutes de jeu, je suis déjà à l’aise. adidas a gavé son modèle de Boost et ça se ressent dès les premiers appuis. Mais j’y reviendrai plus en détail prochainement dans un grand test.

Tanguy Touzé, solide ailier espoir à Antibes, voit plus loin que l’évènement :

« Ce genre d’event donne plus de popularité au basket, c’est important. On est sur la bonne voie en France et c’est vraiment cool de faire partie du projet. »

La rumeur dit que la marque aux trois bandes pense déjà à un prochain event cet été. L’idée serait de faire venir une star, comme ça a déjà été fait avec Damian Lillard ou James Harden plus récemment. On en salive d’avance.