All-Star Game : Les grands oubliés de cette édition !

Après la révélation des remplaçants pour le All-Star Game, certains joueurs peuvent se sentir oubliés par les coachs : Mike Conley, Joel Embiid ou encore Rudy Gobert.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
All-Star Game : Les grands oubliés de cette édition !
Comme tous les ans, la sélection des coachs des remplaçants pour le All-Star Game ne fera pas l'unanimité. Ce jeudi soir, la NBA a dévoilé le nom des remplaçants pour ce grand événement et certains joueurs, qui réalisent une grosse saison, vont forcément se sentir oubliés... Sur le papier, il n'y a aucun scandale dans les choix réalisés par les entraîneurs de la grande Ligue, mais tout de même, certains joueurs auraient pu mériter de participer à ce match des étoiles. Voici le Top 3 des plus grands oubliés pour les deux conférences.

Conférence Est

Joel Embiid Désigné par le public pour être présent dans le 5 majeur de la Conférence Est, l'intérieur des Philadelphia Sixers a été victime du nouveau système de votes et n'a pas donc été retenu jeudi dernier. Cette semaine, il n'a également pas récolté les faveurs des coachs... et c'est bien dommage ! Apportant un nouveau souffle à son équipe sur le parquet, le Camerounais est également un showman et aurait amplement mérité cet honneur pour sa première partie de saison. Même s'il est difficile de retirer un élément du banc à l'Est, Embiid aurait tout de même pu profiter d'un meilleur équilibre dans la sélection (trois meneurs sur le banc) pour gratter une place dans cet effectif. C'était l'occasion pour la Conférence Est d'avoir au moins un vrai pivot... Andre Drummond Une remarque qui concerne également l'intérieur des Detroit Pistons ! Même si ce dernier a du mal à franchir un nouveau cap à Motor City, ses performances individuelles restent bonnes et sa présence pour ce All-Star Game n'aurait pas été une hérésie. Comme le Camerounais, le pivot américain pourra regretter le manque de cohérence de la part des coachs, car finalement, il n'y aura tout simplement aucun vrai poste 5 dans l'intégralité de l'effectif à l'Est. Et quand on voit le niveau de jeu affiché par Embiid et Drummond, c'était tout de même évitable. Carmelo Anthony Critiqué pour son manque de leadership et désormais grand abonné de la rubrique des rumeurs, l'ailier des New York Knicks reste une superstar. Si son absence n'est pas choquante dans l'absolu, sa présence ne l'aurait pas été non plus. Car si la sélection de Paul Millsap était attendue afin de récompenser les résultats des Atlanta Hawks, il y aurait-il eu un scandale à choisir Anthony à la place de Paul George ? Pas vraiment, les Indiana Pacers connaissent une saison mitigée et George affiche des statistiques similaires à celles de Melo. De par l'aura et l'importance dans la NBA du joueur des Knicks, l'absence d'Anthony reste donc un événement, même si encore une fois, ce n'est pas totalement un choc.

Conférence Ouest

Rudy Gobert Oui, Rudy Gobert est sûrement le principal absent de cette liste des remplaçants de la Conférence Ouest. Surtout quand on se rend compte que 3 pivots ont été finalement retenus par les coachs : Marc Gasol, DeMarcus Cousins et DeAndre Jordan. Sur le papier, les deux premiers nommés semblaient assurés de figurer dans cette sélection et il s'agit donc d'un choix logique. Par contre, l'intérieur des Los Angeles Clippers réalise-t-il une meilleure saison que le Tricolore ? Pas vraiment... mais l'explication est finalement limpide. En l'absence de Chris Paul, blessé, les techniciens de la NBA se devaient de récompenser un élément de la franchise californienne et c'est - logiquement - Jordan qui a été désigné. Pour le Jazz, c'est Gordon Hayward qui a été préféré pour mettre en avant les bons résultats de la franchise de Salt Lake City et ce n'est pas un scandale. Mais tout de même, Gobert pouvait clairement prétendre à une place dans le roster à l'Ouest. Rendez-vous l'année prochaine ? Mike Conley Faire de la place pour tout le monde dans une Conférence Ouest ultra-compétitive est impossible, mais le meneur des Memphis Grizzlies aurait mérité, dans l'absolu, de vivre son premier All-Star Game. Auteur de très belles performances avec son équipe, il est l'un des patrons de cette formation et sa sélection aurait été une récompense pour sa régularité depuis des années. Mais voilà, Marc Gasol a été choisi et la concurrence reste trop importante à son poste (Damian Lillard est également absent) pour lui permettre de figurer dans cette équipe. Puis, honnêtement, il paraît impossible de retirer un joueur du banc à l'Ouest... Peut-être Draymond Green, mais les résultats exceptionnels des Golden State Warriors font que les coachs ont logiquement encensé les Californiens avec 4 joueurs sélectionnés. Karl-Anthony Towns Et c'est grossièrement le même constat pour l'intérieur des Minnesota Timberwolves. Si Draymond Green n'avait pas été sélectionné par les coachs, le jeune talent aurait clairement pu prétendre à le remplacer, tout en conservant un certain équilibre dans les postes choisis. Impressionnant dans ses statistiques mais aussi dans sa maturité, le joueur de 21 ans aura de nombreuses occasions de disputer le All-Star Game dans la suite de sa carrière et les entraîneurs ont donc préféré souligner les belles performances du Big Four des Warriors. L'avenir lui appartient...
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest