Allen Iverson : « C’était une belle aventure »

L'ancienne star de Philadelphie a officialisé sa retraite lors d'une conférence de presse mercredi. Personne n'oubliera le joueur qu'était Allen Iverson.

Julien DeschuyteneerPar Julien Deschuyteneer  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Allen Iverson : « C’était une belle aventure »
Quelques heures avant la cérémonie (que l’on espère à la hauteur du joueur qu’il a été) que les Sixers organiseront ce soir dans le cadre de l’officialisation de sa retraite, Allen Iverson a tenu une conférence de presse, retransmise par CSNPhilly.com.
« J’annonce officiellement ma retraite du basketball. Vous savez, je pensais qu’une fois que ce jour viendrait, ce serait en quelque sorte un jour tragique. Je n’ai jamais imaginé ce jour arriver, en fait, mais je savais que ça viendrait. Je me sens fier et heureux de vous dire que je suis content de ma décision et que je me sens très bien (…)   C’est juste une vie dure à vivre. C’est une très belle vie, je ne la changerais pour rien au monde. Je n’ai aucun regret sur quoi que ce soit. Les gens me demandent tout le temps : est-ce que j’ai des regrets ? Je n’en ai aucun. Si je pouvais revenir en arrière et tout recommencer, est-ce que je changerais quelque chose ? Non. Evidemment, si je pouvais revenir en arrière et changer les choses, je serais un homme parfait. Mais je sais qu’il n’y a pas d’homme parfait et qu’il n’y a pas de basketteur parfait. Donc, non, je ne changerais rien. Ma carrière a connu des hauts et des bas. J’ai fait beaucoup d’erreurs, et beaucoup de choses dont je suis très fier. »
Si l’on se doutait bien que l’ancienne star des Philadelphia Sixers ne rechausserait plus jamais ses baskets, l’officialisation de la fin de sa carrière fait forcément quelque chose à tous les fans de basket et du joueur. Car, qu’on le veuille ou non, Allen Iverson a marqué l’histoire de notre sport. Parce que c’était un immense joueur, mais pas que. Il a laissé une trace culturelle comme peu de sportifs l’ont fait. C’est d’ailleurs sans surprise qu’il a évoqué son impact de ce point de vue (un impact que Stern et le dress code n’ont pas réussi à juguler) il y a quelques minutes :
« J’ai morflé pendant ma carrière pour le simple fait d’être moi, parce que j’ai le look que j’ai.   Ils avaient l’habitude de dire que le suspect était le gars qui portait des cornrows. Maintenant les policiers portent des cornrows. »
En guise conclusion, on retiendra forcément ces quelques mots sur sa magnifique carrière :
« J’ai donné tout ce que j’avais au basketball. La passion est toujours là, mais plus le désir de jouer. C’était une belle aventure. »
Un euphémisme… Et une aventure qui s’achève donc officiellement aujourd’hui et qui nous laisse donc officiellement orphelin. Reste plus qu’à se consoler avec des vidéos et un peu de lecture  

L'annonce en vidéo

[youtube hd="0"]http://www.youtube.com/watch?v=TT10IpjrpDs[/youtube]

Pour le fun, sa fameuse conf de presse sur l'entraînement

[youtube hd="0"]http://www.youtube.com/watch?v=d29VsG35DQM&feature=youtu.be[/youtube]
Afficher les commentaires (2)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest