Allen Iverson : « Michael Jordan, mon idole, mon héros »

Intronisé au Panthéon du basket, Allen Iverson a profité de son discours pour rendre un vibrant hommage à au plus grand joueur de tous les temps.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Allen Iverson : « Michael Jordan, mon idole, mon héros »
Allen Iverson est désormais un membre du prestigieux Hall Of Fame et c'est avec une profonde émotion que l'ancienne star des Sixers s'est présenté sur scène pour prononcer son discours. Un speech de vingt minutes au cours duquel le MVP 2001 a tenu à remercier son ancien coach à Georgetown, Joe Thompson, de lui "avoir sauvé la vie" ainsi que Larry Brown pour "ses critiques constructives". Vingt ans après ses débuts en NBA, "A.I." a également profité de l'occasion pour évoquer ses premiers pas sur les parquets de la Grande Ligue et plus particulièrement son premier duel face à son idole de jeunesse, un certain Michael Jordan.
« Je voulais être comme Mike », a-t-il déclaré. « Je me souviens de la première fois que j’ai joué contre lui. Je marchais sur le terrain et je l’ai regardé. C’était la première fois de ma vie qu’un être humain ne me semblait pas réel. Vous voyez ce que je veux dire ? Je ne sais pas si avez suivi le Chappelle Show mais il parlait d’une anecdote lors de laquelle quelqu’un aurait vu Rick James. C’était comme si je voyais littéralement son aura. C’était comme s’il brillait. Je me suis assis et je me suis dit : ‘C’est Michael’. Et je le regardais. Je ne pouvais pas m’arrêter de le regarder. Je regardais ses chaussures et je me disais : ‘Il porte des Jordan !’. C’était mon Mike. Mon idole. Mon héros. »
Fan inconditionnel de la légende des Bulls, Allen Iverson a également eu une petite pensée pour ceux qui l'ont inspiré en dehors du parquet.
« Je tiens à remercier Biggie Smalls, Redman, Jadakiss, Tupac et Michael Jackson pour leur musique qui m’a accompagné tout au long de ma carrière. »
L'idole de Philly ne pouvait évidemment pas terminer son discours sans rendre un hommage appuyés aux supporteurs des Sixers ainsi qu'à ceux qui l'ont soutenu dans les bons comme dans les moments les plus difficiles de sa carrière.
« Ma relation avec les fans de Philadelphie ne ressemble à aucune autre. Je vous remercie pour votre soutien au fil des ans. Vous n’avez jamais sauté du train en marche. Vous avez continué à me supporter comme les vrais fans sont supposés le faire »a-t-il lancé avant d'avoir un dernier mot pour ceux 'qui ne sont désormais plus ses amis'. « Je suis content que vous ayez enlevé votre masque pour que je puisse me rendre compte que vous étiez nuisibles à famille et à moi-même. Donc je vous apprécie tous pour ça. »
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest