Anderson Varejao: « J’aurais pu mourir, c’est dingue, j’ai eu de la chance »

Anderson Varejao s'est exprimé pour la première fois après son embolie pulmonaire qui aurait pu lui coûter la vie s'il n'avait pas prévenu de suite les médecins.

Mickael LaviollePar Mickael Laviolle  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Anderson Varejao: « J’aurais pu mourir, c’est dingue, j’ai eu de la chance »
Comme il l'a confié à Yahoo! Sports, Anderson Varejao n'était pas vraiment conscient que le caillot de sang qui s'était formé dans la partie inférieur de son poumon droit pouvait lui coûter la vie jusqu'à ce qu'il soit hospitalisé et opéré. Le 10 janvier, il avait été opéré du quadriceps mais suite à l'opération, il avait eu du mal à dormir et avait ressenti des douleurs dans le dos et la poitrine. Heureusement pour lui, il a pris la bonne décision en avertissant immédiatement le staff médical des Cavaliers.
« J'étais en train de vivre la meilleure saison de ma vie, le meilleur moment de ma vie et, une semaine plus tard, j'étais à l'hôpital et j'aurais pu mourir. On m'a raconté des histoires du genre 'Oh mon Dieu, j'ai un ami qui est décédé à cause d'un caillot au poumon' et quelqu'un d'autre m'a dit la même chose... Après ça, vous commencez à penser à ça et vous réalisez que c'est plus sérieux que ce que vous pensiez. Une semaine après l'opération, j'étais à la maison en train de me dire que j'aurais pu ne plus être là. »
Le Brésilien qui suit sa rééducation pour son quadriceps et en même temps le traitement pour fluidifier son sang, a indiqué qu'il était en avance sur son programme de rééducation pour sa cuisse et que le traitement ne lui causait aucune douleur. Néanmoins, il doit se montrer vigilant pour éviter une blessure qui pourrait le faire saigner et créer un nouveau caillot.
« Quand je conduis pour aller à l'entraînement ou quelque chose comme ça, j'essaie d'être prudent, je ne roule pas vite. Si je peux avoir un de mes amis qui me conduit quand je dois aller quelque part, c'est toujours bien car on ne sait pas ce qui peut se passer si quelqu'un me rentre dedans. Je pourrais avoir besoin de quelqu’un pour me conduire rapidement quelque part pour arrêter le saignement. »
Varejao a été autorisé à prendre l'avion et il prendra part au prochain road trip avec l'équipe avant le All-Star Game. Un All-Star Weekend qu'il a prévu de passer avec sa fiancée en Pennsylvanie. Il a tenu à féliciter son coéquipiers Kyrie Irving pour sa sélection.
« C'est un joueur spécial et il mérite tout ce qui lui arrive dans sa vie en ce moment. Je suis content d'avoir fait partie de sa carrière et de jouer avec lui. »
Avant sa blessure, il était au centre des rumeurs de transferts. Si logiquement après l'annonce de son absence pour la saison , les rumeurs se sont éteintes, il espère rester à Cleveland la saison prochaine.
« S'ils me tradent, ils me tradent. Je suis heureux ici, je ne veux pas être tradé. »
Afficher les commentaires (18)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest