Andray Blatche présente ses excuses à ses fans… et à ses détracteurs

Libéré par les Wizards, Andray Blatche continue de faire du Blatche...

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Andray Blatche présente ses excuses à ses fans… et à ses détracteurs
Washington s’est enfin débarrassé d’Andray Blatche sans n'avoir jamais pu savoir quelle est la vraie personnalité et le réel potentiel de l’intérieur, drafté en 2005 par la franchise de la capitale fédérale. Prolongé en septembre 2010, l’ancien joueur de Syracuse n’aura jamais confirmé les espoirs placés en lui. Sa personnalité dérange, sa nonchalance insupporte et le public en vient à le siffler. Avec la nomination de Randy Wittman venu remplacer Flip Saunders en janvier dernier, Blatche devient indésirable après une blessure qui aura scellé son sort et l’aura écarté définitivement de la rotation. La sentence attendue est tombée la semaine dernière. Le paria et son contrat de 23 millions de dollars ont été amnistiés. Le Washington Post rapporte un communiqué qu'Andray Blatche a écrit pour ses fans de Washington dans lequel il revient sur son manque d’implication qui a fait de lui la risée du Verizon Center.
 « Le message que je leur adresse est que je les apprécie, merci. S’il vous plait, continuez à me supporter, je vais en avoir besoin. Et pour les fans qui m’ont hué, je veux leur présenter mes excuses pour les efforts qui, je suppose, n’ont pas été suffisants. Et les derniers mots que j’aurai pour les deux parties c’est au revoir et merci. »
Un message étrange, à l'image du bonhomme qui en avril, avait invité ses dirigeants à prendre des mesures à son égard pour remédier à une saison complètement ratée. Reste maintenant pour Andray Blatche à trouver un nouveau point de chute pour rebondir et prouver à ses détracteurs qu’il peut devenir un joueur influent. Mais quand on s’appelle Andray Blatche, on ne se met pas la pression.
« Vous savez, je suis excité d’avoir l’opportunité d’aller voir ailleurs, de prouver mon talent et de m’amuser. Revenir au jeu sans douter de moi-même et tout simplement être relax, s’amuser pour prendre du plaisir dans un sport que j’adore pratiquer. »
Pour pratiquer il faudra avant tout rejoindre rapidement une nouvelle franchise. Free agent après que personne n'ait présenté une enchère pour l'engager, on ne peut pas dire qu’il y ait pour le moment foule pour accueillir un joueur décidément bien énigmatique.
Afficher les commentaires (17)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest