Andre Miller : « On a beaucoup travaillé pour en arriver là »

Andre Miller fêtait ses 37 ans hier et s’est offert le scalp du Thunder. S’il manque une superstar aux Denver Nuggets, il reste Miller.

Edwin MalboeufPar Edwin Malboeuf  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Andre Miller : « On a beaucoup travaillé pour en arriver là »
Alors que Miami fait passer Indiana pour une équipe de seconde zone à la deuxième place de la conférence Est, l’Ouest regorge de bien plus de surprises. Comme cette équipe des Denver Nuggets par exemple. Elle a signé sa 13ème victoire consécutive cette nuit contre l’un des prétendants au titre, le Thunder. Sous les radars, les Nuggets sont cinquièmes avec un meilleur bilan que les Clippers, 4ème qui bénéficient de leur première place de la division Pacifique. Encore une victoire et ils se glisseront cependant à la troisième place directement puisque Memphis possède un rapport victoires-défaites un poil plus élevé (68,2% contre 68,1%). Et les Grizzlies n’ont pas cette immunité de leader de division. Avec cette victoire sur le parquet d’un adversaire de choix, Denver ne fait plus rire personne. Andre Miller, doyen de l’équipe, s’est régalé pour ses 37 ans hier avec 20 points, 9 passes et 7 rebonds en 23 minutes (!) dont deux paniers pour clore le match. Avant la rencontre, comme nous vous l'expliquions ce matin, il prononçait un speech de motivation dans le vestiaire pour galvaniser les troupes.
« C’est cool. Je suis sûr que beaucoup de gens pensaient qu’on ne pouvait pas gagner ce match, mais nous avons parlé de fierté, de dur labeur et d’entraînement. On a beaucoup travaillé pour en arriver là, donc nous devions au moins faire l’effort nécessaire ce soir et ça a payé », relatait le meneur vétéran en conférence post-match à ESPN.
Andre Miller fait figure de monument dans une équipe si jeune (4ème plus jeune de la ligue, 24,7 de moyenne d’âge). A noter par ailleurs, son extraordinaire longévité avec seulement 6 matches ratés sur l’ensemble de sa carrière ! George Karl apprécie son apport cette saison et se réjouit de sa performance hier.
« C’est un coach, un enseignant et un vétéran et il est comme ça tous les jours, classe et discret. Et ensuite il peut faire ce qu’il a fait ce soir, à savoir s'attaquer à l’équipe la plus talentueuse de la ligue et être le meilleur joueur sur le terrain pour les 6 dernières minutes du match. »
Miller déclarait en début de saison qu’une équipe sans superstar ne pouvait pas gagner un titre. En attendant, quand on les voit taper Oklahoma City, pourtant dans une forme resplendissante, aussi facilement, on se dit qu’il va falloir compter sur eux en playoffs.

Les stats d'Andre Miller cette saison

ANDRE MILLER SEASON AVERAGES
Season Team G GS MPG FG% 3p% FT% OFF DEF RPG APG SPG BPG TO PF PPG
12-13 DEN 69 2 25.5 0.495 0.245 0.858 0.7 2.2 3.0 5.9 0.9 0.2 2.2 2.0 9.2
Career 1113 924 33.4 0.459 0.208 0.809 1.2 2.8 4.0 7.1 1.3 0.2 2.6 2.4 13.8
Afficher les commentaires (4)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest