Andrei Kirilenko répond à ses détracteurs : « jouer avec KG et Paul Pierce est un rêve »

Andrei Kirilenko s'est justifié sur son choix de rejoindre les Brooklyn Nets. Il voulait rejoindre un candidat au titre NBA et rien d'autre.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Andrei Kirilenko répond à ses détracteurs : « jouer avec KG et Paul Pierce est un rêve »
Son arrivée à Big Apple fait polémique. Andrei Kirilenko a en effet baissé soudainement ses prétentions salariales de 10 à 3 millions de dollars annuels pour rejoindre les Brooklyn Nets du magnat russe Mikhail Prokhorov. Russie, Etats-Unis, dollars... il n'en fallait pas plus pour certains propriétaires (jaloux ou réalistes) tirent sur la sonnette d'alarme et dénoncent le transfert de "AK 47". Un début de polémique que le joueur de 32 ans s'est empressé de désamorcer dans les médias russes. Le discours est bien préparé et, très logiquement, Andrei Kirilenko met en avant le projet sportif :
"Pour la première fois en douze saisons NBA, je vais jouer pour une équipe favorite au titre. J'ai été influencé par le trade entre les Nets et les Celtics. Jouer avec Kevin Garnett et Paul Pierce est un rêve."
A l'inverse, il ne s'imaginait plus porter la tunique d'une franchise en reconstruction :
"Tout était différent il y a encore un an. Je pensais finir ma carrière à Minnesota. Mais tout ne se passe jamais comme vous le prévoyez en NBA. C'est dur de trouver sans cesse des motivations lorsque vous jouez pour une équipe qui ne dispute jamais les playoffs."
Andrei Kirilenko n'est pas le premier joueur à accepter de réduire son salaire pour rejoindre un candidat au titre. Non, plus étonnant, l'ailier versatile des Wolves était suivi de très près par les San Antonio Spurs, finalistes NBA et bagués à quatre reprises durant ces quinze dernières années. Le style de jeu prôné par Gregg Popovich aurait été idéal pour l'Européen, qui aurait pu parfaitement s'intégrer au sein de la franchise. Mieux, Kirilenko aurait pu éventuellement jouer un rôle de starter, rôle qui semble inaccessible à Brooklyn. Le joueur voulait donc baisser son salaire pour rejoindre un candidat au titre mais, selon les dirigeants des Spurs, il n'acceptait pas moins de 8 millions de dollars sur trois saisons... Il a ensuite signé pour 3 millions avec les Nets. Les plus radicaux iront jusqu'à dire que, dans ce cas, autant signer au Miami Heat pour le minimum vétéran. Il y a tout de même une marge entre vouloir jouer le titre et diviser son salaire par dix. D'autres facteurs sont rentrés en compte dans la décision d'Andrei Kirilenko, comme la présence de Deron Williams, par exemple. Là encore, le discours est prévisible :
"C'est super que mes enfants et ceux de Deron puissent être à nouveau réunis, il étaient proches."
Andrei Kirilenko a évidemment reconnu que la présence de Mikhail Prokhorov était un avantage non négligeable tout en ajoutant qu'il n'était pas un "ami proche" du milliardaire. En attendant, les autres GM's ronchonnant désirent toujours mener l'enquête...
Afficher les commentaires (30)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest