Andrei Kirilenko : « les Wolves ne voulaient pas me proposer un contrat longue durée »

Andrei Kirilenko ne regrette pas d'avoir tiré un trait sur plus d'argent pour rejoindre les Nets même s'il avoue avoir voulu rester aux Wolves.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Andrei Kirilenko : « les Wolves ne voulaient pas me proposer un contrat longue durée »
[caption id="attachment_119552" align="alignleft" width="300"] Kirilenko signe son contrat avec les Brooklyn Nets[/caption] L'arrivée d'Andrei Kirilenko à Brooklyn a défrayé la chronique en NBA. En effet, en acceptant de rejoindre l'armada des Nets pour un salaire réduit, le Russe a suscité les soupçons (la jalousie ?) de nombreux dirigeants. Selon la rumeur qui circule autour de la ligue, le propriétaire des Nets Mikhail Prokhorov aurait donné des dessous de table à "AK 47" pour le convaincre de signer à moindre coûts... Bref, l'ailier à tout faire est désormais obligé de se justifier sur ses choix lors de chaque interview. Première information, le joueur rappelle qu'il aurait souhaité rester aux Wolves.
"Je suis parti pour jouer avec les Nets mais à ce moment là (où il a "opt-out"), je voulais m'engager sur du long terme avec Minnesota", explique Andrei Kirilenko au New York Daily News. "Mais il y a eu des changements aux Wolves. Je respecte la décision de Flip Saunders. Il ne voulait pas me signer un contrat longue durée et je ne pouvais rien y faire."
Face à ce refus, Andrei Kirilenko a donc préféré s'engager pour deux saisons et 6 millions de dollars avec les Nets. A première vue, complètement illogique. Mais comme d'autres avant lui, le All-Star a souhaité jouer le titre, quitte à prendre moins d'argent (entre 5 et 7 millions de moins selon les offres).
"Si vous combinez ces facteurs : coach, effectif, ville, objectif - les Nets étaient la meilleure option pour moi. Je sais que j'aurais pu prendre plus d'argent ailleurs. Je ne suis pas sûr que j'aurais agi de la même manière il y a dix ans mais maintenant... C'est la première fois durant ma carrière que je débute une saison en sachant que j'ai peut-être une chance de décrocher le titre."
A 32 ans, les années sont désormais comptées pour Andrei Kirilenko. Brooklyn fait désormais figure de favori pour le titre et le joueur en est conscient.
"On a huit ou dix mecs qui peuvent vraiment jouer à haut niveau. L'équipe est vraiment complète. A chaque position, il y a un All-Star. Les gars ont beaucoup d'expérience... Je ne m'inquiète pas."
Afficher les commentaires (7)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest