Andrei Kirilenko a changé les Nets

Les Brooklyn Nets sont invaincus en 2014. La franchise new-yorkaise va nettement mieux depuis le retour d'Andrei Kirilenko. Tout sauf un hasard.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Quand on pense au recrutement estival des Brooklyn Nets, on se concentre essentiellement sur les arrivées des deux légendes Paul Pierce et Kevin Garnett. Il ne faudrait pas oublier pour autant Andrei Kirilenko, qui n’a pu prendre part qu’à huit rencontres depuis le début de la saison en raison de problèmes au dos récurrents. Sans son couteau suisse, ou plutôt AK47 russe, la franchise new-yorkaise affiche un piètre bilan de 8 victoires et 18 défaites. Avec lui, les Nets sont à 5 victoires et 3 revers. La différence est encore plus flagrante depuis le retour d’Andrei Kirilenko dans la rotation le 31 décembre dernier. Cette nuit-là, Brooklyn a pris une leçon face aux Spurs. Depuis, les hommes de Jason Kidd ont enchaîné trois succès et sont invaincus en 2014. Cerise sur le gâteau, les playoffs ne sont plus très loin (Les Pistons sont huitième avec 14 victoires et 20 défaites). Le Russe a fait un bien fou aux Nets. Il est le parfait liant entre Paul Pierce, Kevin Garnett et le tandem Joe JohnsonDeron Williams. Son altruisme, son QI basket et son énergie font le plus grand bien à une équipe qui tirait un peu la gueule depuis le début de la saison.
« Sa présence est un gros plus pour nous défensivement et offensivement », explique Jason Kidd au New York Post. « On l’a peut-être fait un peu trop joué (cette nuit) mais il était tellement efficace pour nous. »
Andrei Kirilenko a joué 21 minutes cette nuit. L’ailier est censé passer un quart d’heure sur le parquet au maximum. Mais Jason Kidd a vite compris qu’il valait mieux augmenter le temps de jeu de son vétéran pour remporter des matches. Jusqu’à présent, Kirilenko a tenu à éviter de prendre des risques.
« On a un plan et on s’y tient », assure le joueur. « Je gère mon corps et jusqu’ici ça a bien marché. »
Cette nuit, le joueur de 32 ans a compilé 8 points, 3 rebonds et 4 passes. Il avait déjà inscrit 8 points le match précédent et 9 pions lors de la victoire face au Thunder.
« Je trouve que l’on fait du très bon travail et que l’on commence à jouer comme nous sommes supposés le faire. On commence à jouer près du cercle, à obtenir des lancers-francs, on joue quelques contre-attaques et on défend très bien. »
Justement, Andrei Kirilenko est capable de jouer dos au panier ou cavaler en contre. C’est un super passeur et un bon défenseur. Bref, tout ce qu’il manquait aux Brooklyn Nets depuis la mi-novembre…
Afficher les commentaires (7)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest