Andrew Bynum raconte son retour

Andrew Bynum a rejoué pour la première fois depuis mai 2012 cette nuit. Le nouveau pivot des Cavaliers a livré ses impressions après le match.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Andrew Bynum raconte son retour
[caption id="attachment_122843" align="alignleft" width="300"] Andrew Bynum, mannequin pour une boutique de jerseys NBA.[/caption] C’était un mini-événement au sein de la (bonne) soirée des Cleveland Cavaliers. Après quelques minutes de jeu, Andrew Bynum a foulé le parquet sous les couleurs des Cavs (hello, Philadelphie !). Le pivot All-Star n’avait pas disputé une seule rencontre depuis mai 2012 en raison de plusieurs blessures aux deux genoux. Même Derrick Rose est revenu avant Bynum ! Un peu rouillé, le géant a eu le droit à un poil plus que sept minutes de jeu, le temps d’inscrire 3 points, de gober 3 rebonds et de placer 2 blocks.
« C’est un peu comme faire du vélo (ça ne s’oublie pas ?). A part en attaque, je trouve que j’ai fait un bon match si l’on prend en compte le fait que je n’avais pas joué depuis un an et demi », raconte Andrew Bynum au Plain Dealer. « Le timing était mauvais en attaque mais en défense il s’agit juste de faire des efforts. Je trouve que j’ai joué dur. »
Andrew Bynum a effectivement montré de la volonté à son entrée sur le parquet. Ses blocks et ses rebonds ont fait du bien aux Cavaliers pendant qu’Anderson Varejao se reposait sur le banc de touche. C’est d’ailleurs sur un rebond offensif que l’ancien pivot des Lakers a inscrit son seul panier de la rencontre, avec la faute. Mike Brown se ravit évidemment du retour de son big man de 2,13 m.
« Il avait l’air bien. Nous sommes une toute autre équipe lorsqu’il est présent. »
Il reste désormais à savoir si Andrew Bynum peut effectivement retrouver son niveau de jeu All-Star (18 points et 11 rebonds de moyenne lors de sa dernière saison avec les Lakers), et s’il peut tenir physiquement sur la durée. En tout cas, le jeune homme a faim :
« Je n’ai encore rien accompli jusqu’à présent. Je veux redevenir le joueur que j’étais. Ça va prendre du temps, je dois être patient. »
Les dirigeants des Cavaliers espèrent tout de même qu’il pourra apporter son aide à l’équipe. Malins et prudents, ils ont instauré un grand nombre de clauses dans le contrat d’Andrew Bynum afin d’éviter de miser inutilement sur un pivot souvent – c’est un euphémisme – blessé. Si ce dernier reprend le rythme, Cleveland pourrait bien créer la surprise au sein de la Conférence Est.

Le retour d'Andrew Bynum en images

[youtube hd="1"]http://www.youtube.com/watch?v=Hm0WIWmFrb8[/youtube]
Afficher les commentaires (1)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest