Andrew Wiggins : « Ça fait mal »

Eliminés aux portes de la finale et privés de qualification directe pour les JO de Rio, Andrew Wiggins et les Canadiens ont encore du mal à digérer la déception...

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Andrew Wiggins : « Ça fait mal »
La troisième place au Tournoi des Amériques est une terrible désillusion pour les Canadiens, qui ne visaient rien d'autre que la médaille d'or après avoir fait le plein de confiance tout au long du tournoi. Mais en perdant en demi-finale face au Vénézuela, futur vainqueur de la compétition, Andrew Wiggins et les siens ont fait une croix sur la plus haute marche du podium ainsi que sur une qualification directe pour les Jeux Olympiques de 2016. La médaille de bronze, décrochée lors de la petite finale, ne suffira pas à consoler le jeune star des Timberwolves.
« Ce match ne rattrape rien », a-til confié à TSN. « Nous avons bien joué un jour trop tard. C’est dur. Ça fait mal. Tout le monde dans l’équipe est encore bouleversé mais nous avons encore une chance de nous qualifier pour les J.O. et nous devons être prêts pour cette échéance. »
Il ne reste désormais qu'une infime chance pour le Canada de valider son billet pour Rio puisque 18 équipes se disputeront les trois dernières places restantes dans trois tournois séparés. C'est dire l'ampleur de la tâche qui attend Andre Wiggins et sa bande même si le coach de la sélection canadienne, Jay Triano, se déclare optimiste au vu de la marge de progression que possèdent ses jeunes pousses.
« Nous n’avons pas obtenu les résultats que nous voulions mais en même temps, cela a été un été très réussi », a expliqué celui qui est aussi l'assistant de Terry Stotts, aux Blazers. « Nous allons prendre cela comme un signe positif et nous allons considérer l’été prochain comme un défi. Nous allons jouer des matches d’exhibition qui détermineront si nous irons aux Jeux Olympiques ou non. Plus nous jouerons ensemble plus nous progresseront. Nous sommes la plus jeune équipe du tournoi et nous devons encore grandir. Je pense que nous avons effectué un grand pas dans ce sens cet été. »
Un sentiment partagé par le GM de la sélection, Steve Nash qui encourage la jeune garde canadienne à se nourrir de la déception pour construire ses futurs succès.
« Nous étions les favoris du tournoi. Nous avons terminé la phase de groupe à la première place. Jamais nous ne nous étions retrouvés dans une telle situation », insiste l'ancien MVP NBA. « C’est naturel. Nous avons tous pensés que c’était gagné quand nous avons battu le Mexique dans leur propre pays. Mais en vérité, c’est un processus très naturel pour une jeune équipe de vivre ce type d’expérience et de devoir affronter ces situations et ces déceptions. »
 
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest