Andrew Wiggins (41 pts) et Jabari Parker (30 pts) impressionnent !

A quelques semaines de leur (très probable) fin de carrière universitaire, Andrew Wiggins et Jabari Parker ont tous les deux battu leur record en carrière cette nuit. Les deux stars sont plus que jamais candidates au first pick.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Nombreux sont ceux à s’être inquiétés du niveau affiché par Andrew Wiggins en début de saison. En effet, le Canadien avait beau être déjà très fort, il ne dominait pas non plus la NCAA comme on aurait voulu le penser. La hype autour de lui était trop forte. Mais Bill Self avait prévu son coup. Le coach emblématique des Jayhawks de Kansas a couvé son champion afin de le faire monter en puissance à l’approche de la March Madness. Wiggins a tout simplement délivré le meilleur match de sa jeune (et sans doute très courte) carrière universitaire en inscrivant 41 points – record personnel et record pour un freshman des Jayhawks – à 12/18 aux tirs, 8 rebonds, 4 blocks et 5 interceptions. Agressif, le natif de Toronto a mené la révolte de son équipe, menée de 25 points. Mais Kansas s’est tout de même incliné – à la surprise générale – face à West Virginia. A noter que Joel Embiid, l’autre phénomène des Jayhawks, n’a pas joué en raison de douleurs au dos. On espère rapidement revoir Andrew Wiggins à un tel niveau notamment durant la March Madness.

Les highlights d’Andrew Wiggins

[youtube hd="0"]http://www.youtube.com/watch?v=LXt5JtlWnps#t=89[/youtube] Jabari Parker, son grand rival (les deux joueurs sont annoncés comme deux futures superstars NBA), n’a pas non plus été en reste cette nuit. Le prodige de Duke a lui aussi battu son record en carrière avec 30 points (mais aussi 11 rebonds). Cerise sur le gâteau, Duke a remporté le duel face à l’éternel rival de North Carolina cette nuit. Une performance majuscule moins surprenant, étant donné que le Mormon a dominé son sujet depuis le début de la saison.
« Je ne suis plus un freshman. Je n’aime pas être considéré comme tel car mon équipe attend plus de moi que d’un gamin de 18 ans. On a besoin d’un joueur d’expérience… c’est le moment de grandir. »
Jabari Parker a effectivement grandi durant la saison, au même rythme que sa cote a grimpé auprès des dirigeants et des scouts. Le natif de Chicago est souvent présenté comme un Carmelo Anthony (lui aussi était excellent à l’université), le sens du collectif en plus.

Les highlights de Jabari Parker

[youtube hd="0"]http://www.youtube.com/watch?v=TPrvVoEXuJg[/youtube] A quelques mois de la draft, aucun des deux joueurs n’a vraiment confirmé son intention de rejoindre la NBA en juin prochain (Andrew Wiggins l’a avoué à demi-mot). Mais ne soyons pas naïfs, les deux stars universitaires ont une opportunité d’être sélectionnée parmi les cinq premiers choix et il y a donc de fortes chances que Wiggins et Parker s’inscrivent à la draft. D’ici là, on espère pouvoir savourer encore un peu leurs performances universitaires… avant de déguster leurs prochains affrontements en NBA ?
Afficher les commentaires (12)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest