Dans l’ombre de Damian Lillard, Anthony Davis fait son trou

Anthony Davis est en nette progression depuis le mois de mars, l'ancien Wildcat monte en puissance parmi les meilleurs rookies de la ligue.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Dans l’ombre de Damian Lillard, Anthony Davis fait son trou
Parmi les récompenses individuelles décernées en fin de saison, celle de Rookie Of The Year, est la plus suivie par les fans, juste après le titre de MVP de l’année. Chaque supporter et passionné de la NBA s’adonne à ses pronostics concernant la star de demain aux Etats-Unis. Cette saison, le suspense n’existe plus, et n’a même presque jamais existé, concernant l’heureux bénéficiaire du RoY. Damian Lillard a dominé une classe de débutants pourtant représentée par Anthony Davis, numéro un de la dernière draft et champion olympique cet été avec le Team USA, s’il vous plaît. Sixième choix de draft, Damian Lillard a rejoint les nombreux meneurs de jeu ultra prometteurs de la ligue, et ce dès sa première saison. Leader en devenir des Blazers, l’ancien pensionnaire de Weber State a tout fait depuis ses premières foulées sur un parquet professionnel : 19 points, 3 rebonds, 6,5 passes, un shoot au buzzer, des highlights à la pelle et même une pointe à 37 points face aux Warriors, en janvier dernier. Des statistiques supérieures à la marque que celle de Kyrie Irving, Derrick Rose ou même Chris Paul pour leur première saison NBA ! Difficile dans ces conditions pour Anthony Davis de se mettre en valeur, comme l’explique son coach, Monty Williams, au Times Picayune :
« Lillard est plus vieux (22, bientôt 23 ans et Davis vient d'avoir 20 ans), son physique est plus abouti et cela a mis un peu de pression sur Anthony. Mais A.D. (Anthony Davis) a très bien joué, c’est juste que Lillard a joué comme un All-Star. Vous ne pouvez pas contredire le fait qu’il a été le meilleur rookie de l’année mais Anthony est juste derrière lui. Mais pas assez près de ce que les gens espéraient. »
Au sein du collectif en total reconstruction des Hornets, Anthony Davis a dû faire face à des pépins physiques et même des problèmes de fautes qui ont limité sont temps de jeu. Enfin libéré de ses blessures, le champion NCAA avec Kentucky monte en puissance sur cette fin de saison. S’il a toujours été une menace défensive de choix, Davis prend ses marques au sein du jeu offensif des Hornets. Il a de plus en plus le ballon et tente de plus en plus de tirs. Depuis le début du mois de mars, Anthony Davis n’a pas inscrit une seule fois moins de 13 points (17 points, 11 rebonds, 2 blocks en 30 minutes de jeu, sur 7 matches.) Si Damian Lillard a déjà gagné le respect de la ligue, un très probable titre de Rookie Of The Year et une place parmi les meilleurs meneurs de la NBA, Anthony Davis est en train de prouver qu’il représente plus qu’une simple présence défensive et qu’il pourrait bien être l’avenir de la ligue à son poste.

Les statistiques d'Anthony Davis

SEASON AVERAGES
Season Team G GS MPG FG% 3p% FT% OFF DEF RPG APG SPG BPG TO PF PPG
12-13 NOH 52 48 28.1 0.511 0.000 0.736 2.5 5.4 7.9 0.9 1.1 1.8 1.4 2.4 13.1
Career 52 48 28.0 0.511 0.000 0.736 2.5 5.4 7.9 0.9 1.1 1.8 1.4 2.4 13.1
Afficher les commentaires (8)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest