Avery Bradley est devenu encore plus costaud

Avery Bradley a passé son été à la salle de musculation pour revenir encore plus fort cette année.

Théophile HaumesserPar Théophile Haumesser  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Avery Bradley est devenu encore plus costaud
Durant ses trois premières saisons en NBA, Avery Bradley a connu pas mal de pépins physiques. Entre ses problèmes de cheville et d’épaule, il n’a encore jamais eu l’occasion de faire une saison complète tout en étant à 100% de ses moyens. Du coup, cet été, il en a profité pour s’astreindre à un régime de préparation ultra stricte dans l’espoir de revenir encore plus fort. En fin de saison dernière, le fait de devoir combiner les responsabilités de stoppeur défensif numéro 1 tout en prenant la place de Rajon Rondo à la mène l’avait totalement vidé et, de son propre aveux, il avait fini l’année complètement rincé. Il s’est promis que ça ne lui arriverait plus.
« J’ai passé mes derniers étés à regarder des vidéos et à voir les autres jouer, mais cette année j’ai joué tous les jours », explique-t-il.   « En tout, j’ai dû prendre trois semaines de vacances. Ma copine n’arrêtait pas de me dire ‘Il faut que tu te reposes, tu as besoin de faire un break’, mais j’étais tellement heureux de pouvoir reprendre l’entraînement que j’ai bossé tous les jours. Avec Jared (Sullinger) et quelques autres jeunes de l’équipe, on se faisait deux séances quotidiennes. »
Résultat des courses, Avery Bradley – qui était déjà sacrément tanké – a encore pris du muscle et espère bien que tous ces efforts seront payant la saison prochaine.
« Je me sens bien plus fort. Des fois, lorsque je marche dans la rue à Boston, les gens me disent ‘Tu as l’air beaucoup plus costaud’. Ça me fait marrer. J’ai changé ma façon de manger, je vais à la salle de muscu tous les jours et je n’ai jamais été aussi lourd. Je pèse 89 kg maintenant, ce qui est beaucoup pour moi. J’espère pouvoir rester au moins à 85 kg durant toute l'année. » […]   « A la fin de la saison dernière, mon corps m’a lâché. Je tombais malade, donc je ne mangeais pas beaucoup, ce genre de chose. Je me sens bien mieux maintenant. »
Tant mieux pour les Boston Celtics qui vont avoir besoin d’un Avery Bradley en grande forme en attendant le retour de Rajon Rondo à 100%, surtout s’ils veulent parvenir à tenir un tant soit peu la route tout en se dirigeant vers « lottery land ».
« Je ne sais pas encore à quel poste je vais jouer, mais je ferai tout ce qu’il faudra pour aider l’équipe. Rondo sera là pour assurer le leadership et aider toute le monde. Même si ce n’est pas moi qui joue meneur, je suis certain qu’il sera là pour donner des conseils à celui qui occupera ce poste et pour pousser tout le monde à ce qu’on devienne la meilleure équipe possible. »
Afficher les commentaires (11)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest