Ce qu’on a retenu de la première des Ball en Lituanie

BasketSessionPar BasketSession Publié

LiAngelo et LaMelo Ball ont fait leurs débuts en Lituanie à l'occasion d'un événement organisé par Big Baller Brand. Sans surprise, le grand gagnant de l'opération est leur père LaVar.

LaVar Ball a réussi son coup. L'insupportable patriarche a réussi l'exploit de faire suivre à des centaines de milliers d'internautes sur Facebook un match entre deux équipes lituaniennes. LiAngelo et LaMelo Ball ont porté pour la première fois le maillot du Vytautas Prienai mardi, à l'occasion d'une tournée organisée par Big Baller Brand.

Voici ce que l'on en a retenu.

- LaMelo Ball est devenu, à 16 ans, le plus jeune joueur américain à évoluer chez les professionnels, en Europe ou ailleurs. Histoire de relativiser, Ricky Rubio a fait ses débuts avec Badalone en Liga ACB , l'un des meilleurs championnats du monde, à 14 ans et 11 mois.

- Histoire de relativiser encore un peu plus, le Zalgiris Kaunas avait envoyé son équipe B composée uniquement de joueurs de 17 ou 18 ans. Le meilleur marqueur de la partie, Rokas Jakubaitis (31 points), n'est pas encore majeur par exemple. Pas impossible que dans 5 ans il ait plus de matches NBA à son actif que "Melo" et "Gelo", puisque certains scouts lui voient un potentiel suffisamment élevé pour être drafté d'ici 2020.

- Le premier ballon touché par LaMelo Ball a laissé craindre le pire. Et en même temps, ça n'a surpris personne quand on se souvient de ses shoots du milieu de terrain avec 15 secondes à jouer au chrono lorsqu'il portait le maillot de Chino Hills.

- Le petit dernier de la fratrie a été un peu plus sérieux ensuite. Par séquences, c'était plutôt pas mal dans l'organisation et la création du jeu : 10 points et 9 passes au final. Son frangin, plus mature physiquement que beaucoup d'autres joueurs sur le terrain, a fini avec 21 points et 5 rebonds. On a quand même pu constater qu'il n'avait pas la même dextérité que ses frangins, notamment quand il a raté un lay-up.

- Le Vytautas l'a emporté 90 à 80.

- Les déclas de la famille Ball après le match :

LiAngelo : "Je suis content que l'on ait gagné, mais à 8/19 au shoot, j'aurais pu faire mieux".

LaMelo : "Je pense que j'ai été bon à la passe, que j'ai bien mené le jeu et ai bien défendu. Mon shoot n'était pas là mais on a gagné, c'est l'essentiel".

LaVar : "Tant que l'on gagne et que ça joue comme ça, ce sera fun".

 

- Les frères Ball peuvent compter sur la présence de leur mère Tina sur place. Celle-ci était présente à côté de LaVar, courtside, pour cette première rencontre. Une bonne nouvelle dans l'optique de canaliser le patriarche. Il y a un peu moins d'un an, elle avait connu de sérieux problèmes de santé pendant le Tournoi NCAA et ses apparitions étaient plus rares depuis.

- A priori, LiAngelo n'a pas encore volé quoi que ce soit dans les boutiques de Prienai. Ça tombe bien, Donald Trump n'a pas prévu de voyage diplomatique en Lituanie cette année.

- LaVar a réussi son coup en faisant squatter à ses fils la première page de la section basket d'ESPN. Et en faisant une immense pub à BBB, dont le logo était présent sur le parquet et jusque sur les tenues des arbitres.