Ben Simmons, une statistique qui donne un tout autre regard sur ses performances

Ben Simmons, une statistique qui donne un tout autre regard sur ses performances

Très maladroit, de moins en moins scoreur, Ben Simmons reste un joueur très précieux pour les Philadelphia Sixers. La preuve en chiffres.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Des fois, quand ça va mal, il suffit de regarder l’autre côté du problème. Ben Simmons est une catastrophe à plus de quatre mètres du panier. Il ne met pas un tir. Et à trois-points… c’est une punchline. La maladresse de l’Australien l’empêche sans doute de s’affirmer comme une superstar en NBA. Mais ça ne veut pas dire qu’il ne porte pas son équipe.

Parce que oui, peut-être qu’il faut interpréter cette situation dans l’autre sens. Un autre regard. Une autre facette. Un journaliste de Forbes a ainsi mis en lumière une statistique très intéressante au sujet du premier choix de la draft 2016.

Quand il est sur le terrain, ses coéquipiers convertissent 40% de leurs tirs à trois-points. Si cette tendance se confirmait sur un match entier soir après soir, les Philadelphia Sixers seraient tout simplement l’équipe la plus adroite de loin en NBA. En revanche, dès que Simmons sort, cette marque chute à 29%. De loin la pire de la ligue.

Ben Simmons, le premier homme à avoir ralenti… Jerami Grant

Alors, premier rappel, vu qu’il évolue essentiellement au côté des autres membres du cinq majeur, ça implique forcément qu’il passe plus de temps avec les meilleurs snipers des 76ers. Comme Tobias Harris (quelle renaissance !) ou Seth Curry.

Mais cette statistique implique aussi que la présence de Ben Simmons bénéficie aussi à ses coéquipiers, même en étant une menace niveau zéro derrière l’arc. Il sert de playmaker. Il les met sur orbite. Il tourne d’ailleurs à 8 passes décisives par rencontre. Autre donnée : les Sixers marquent 112 points sur 100 possessions en sa présence et n’en encaissent que 105. Soit un différentiel de +7 supérieur au Net Rating actuel de Philly (+4).

« Il joue vraiment bien », assure son coach Doc Rivers. « Quand vous regardez les vidéos des matches où il marque moins, on se rend compte qu’il est en réalité partout. C’est dur de quantifier tout ce qu’il fait pour nous faire gagner. Malheureusement nous sommes une génération qui se concentre sur les chiffres. Et du coup, son génie passe parfois inaperçu. »

Pas toujours. Il suffit de regarder de l’autre côté des statistiques. Celles qui sortent de l’ordinaire. Et qui mettent en avant l’influence de Ben Simmons.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest