Big Ben, big afro, big hommage

Le pivot vétéran des Pistons mettra un terme à sa superbe carrière à la fin de saison. Flash-back. Attention, ça décoiffe !

FX RougeotPar FX Rougeot | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Big Ben, big afro, big hommage
Big Ben, big afro, big hommage
Préc.2 / 2Suiv.

CHAPTER 5 : ACCRO DE L’ENTRAINEMENT

Sur le plan du shoot, Big Ben est l’opposé parfait de Ray Allen. Mais il existe plus de similitudes qu’on ne l’imagine entre les deux hommes. Comme le shooteur des C’s, le pivot vétéran est un « addict » de l’exercice physique. C’est en tout cas ce qu’il en confie dans cette interview réalisée par Eli Zaret. Même Ali G a voulu connaître le secret de sa longévité. [youtube]http://www.youtube.com/watch?v=bGhVsZTHhKk&feature=results_video&playnext=1&list=PL4A7DB053AC00B756[/youtube]  

CHAPTER 6 : RIXE AVEC RONRON

Si vous êtes l’un des 1405 fans qui « aiment ça » sur la page Facebook de David Stern, pas la peine de lire les lignes qui vont suivre. Sinon, bah oui, un jour de novembre 2004, Big Ben a été impliqué dans une « petite rixe » avec feu Ron Artest. Ladite « Palace Brawl » a même une page wikipédia plus longue que celle de… David Stern. Y'a plus d'respect (bis). Where Ben Wallace happens… [youtube]http://www.youtube.com/watch?v=pJ8WALSQlLA[/youtube]  

CHAPTER 7 : LES 7 MERVEILLES DE BIG BEN

Il y a les 7 merveilles du monde, les 7 nains de Blanche-Neige, les 7 péchés capitaux, les 7 couleurs de l’arc-en-ciel, les 7 Samouraïs et… les 7 trois-points en carrière de Big Ben. Le dernier dans la nuit de mardi à mercredi, face aux Spurs. Son bilan en carrière derrière l’arc ? 7/49 en saison régulière et 0/10 en play-offs. C’est déjà mieux que Shaq et son 1/22. Et cette fois-ci, on va laisser Ray Allen où il est... Pour les impatients, allez à 2’15… [youtube]http://www.youtube.com/watch?v=BRAlgw-jSag[/youtube]  

CHAPTER 8 : AFROMAN

Ben Wallace est un mec décalé. On ne parle pas là de son écart de conduite de l’an passé, non. Ben Wallace, c’est une gueule, que certains dessinent avec talent. Surtout une afro, dont vous pouvez suivre l’évolution ici. Le point commun entre Ben Wallace, Afro « Because I got high » man, Julius Erving, Arnold d’Arnold et Willy, Bambale Osby et Artis Gilmore? La coupe de cheveux, bien sûr (pour le classement NBA des coupes afro, c’est par ici). Big Ben, lui, dit “Fear the fro”. Que dit son coiffeur? [youtube]http://www.youtube.com/watch?v=TvdqRYWzlAU&feature=related[/youtube]  

CHAPTER 9 : DEFENSIVE INTENSITY

Les mots clef pour retrouver Big Ben sur le net ? La liste qui suit devrait être la bonne, dans un monde parfait : Dikembe Mutombo, Hakeem Olajuwon, Marcus Camby, MJ, Gary Payton, Zo Mourning, Kevin Garnett, Joakim Noah, Georgi Joseph, Dounia Issa… On parle là de joueurs capables de briller par leur intensité défensive, ou alors par leur capacité à avoir un impact néfaste sur l’attaque adverse. Bref, de joueurs qui imposent le respect défensivement. Dans le cas de Big Ben, on parle d’un joueur capable de terminer une saison (en l’occurrence 2002-2003) à 6,9 points, 15,4 rebonds, 3,2 blocks et 1,4 steals en 39 minutes. Le tout sur 73 matches. Ca valait bien un titre de défenseur de l’année. Big Ben en a eu 4, devenant le seul joueur NBA avec Dikembe à atteindre ces gargantuesques sommets défensifs. Il paraît que le mentor de Big Ben était Charles Oakley. On pense connaître celui de Serge Ibaka… [youtube]http://www.youtube.com/watch?v=ZH2TsqHPNGA&feature=fvwrel [/youtube]  

CHAPTER 10 : HE GOT A RING…

Big Ben a une bague au doigt, et ce n’est pas un détail. Demandez à J-Kidd, dont le soulagement a dû être énorme l’été dernier. Car une fois son maillot accroché au plafond d’Auburn Hills (quel numéro, d’ailleurs ; le 3 ou le 6 ?), Big Ben ne connaîtra pas les insomnies de Charles Barkley, Karl Malone et Patrick Ewing. Oui, Big Ben a remporté les Finales 2004 face aux Lakers de Shaq et Kobe. 4-1. Le MVP des Finales ? Billups. Celui qui incarne à merveille l’esprit « tough guys » des Pistons ? Big Ben himself. Ce qui ne l’a pas empêché de dunker après ses blocks… [youtube]http://www.youtube.com/watch?v=LwQfNrlNoC0[/youtube]  

EPILOGUE

Alors, que retenir de la carrière de Big Ben? Son discours probable au HOF, où on espère qu’il rejoindra un jour Dennis Rodman (choisi au hasard…), sera sans doute la meilleure des réponses. Big Ben va baisser le rideau. En même temps, on aurait dû s’en douter, vu que Londres l’attend pour faire sonner ses cloches et regarder Team USA désosser (presque, on l’espère) tout le monde aux JO. Avant qu’il tutoie la barre des 1100 matches en carrière, on vous laisse savourer ces deux pubs, qui résument plutôt bien le personnage. Un big guy attachant, qu’il ne faut pas, mais alors pas du tout énerver.
Préc.2 / 2Suiv.
Afficher les commentaires (19)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest