Bill Walton : « LeBron James n’a jamais été aussi fort »

Bill Walton nous a livré son éclairage toujours aussi enthousiaste sur les Finales NBA 2015. L'ancien pivot des Blazers et des Celtics trouve cette série entre Golden State et Cleveland fantastique.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Interview
Bill Walton : « LeBron James n’a jamais été aussi fort »
Bill Walton reste le même après toutes ses années. Double champion NBA avec Portland et les Celtics, l’ancien pivot est aujourd’hui le consultant le plus enthousiaste et emphatique de NBA. Après le game 4 des Finales NBA qu’il suit au jour le jour, Walton a accordé une conférence téléphonique aux médias européens. Comme toujours, le père de Luke, assistant de Steve Kerr à Golden State, s’est montré chaleureux et enflammé au moment d’évoquer ces Finales. Qu’avez-vous pensé de ce game 4 remporté par Golden State à Cleveland ? Enfin du positif pour les Warriors ? C’est la première fois depuis le début de cette série qu’on a pu voir une équipe de Golden State fidèle à elle-même. Jusqu’ici, on ne l’avait pas reconnu et Cleveland était clairement la meilleure équipe. Ils auraient même pu mener 3-0… Là on n’a pu voir pourquoi Golden State a dominé la saison régulière. J’ai trouvé les Cavs très fatigués. Je pense qu’ils ont tout donné dans le game 3 et ils n’avaient plus de gaz. [superquote pos="d"]"La polyvalence d'Iguodala m'a rappelé celle de Leonard l'an dernier".[/superquote]Tactiquement, Steve Kerr a procédé différemment… Oui, c’était un coup brillant de sa part de faire du small ball en laissant Bogut sur le banc pour intégrer Iguodala qui a été un facteur-clé. Sa contribution et sa discipline ont changé la donne. Sa polyvalence m’a rappelé celle de Kawhi Leonard l’an dernier pour les Spurs. Et comme pour battre une équipe dans laquelle LeBron James évolue il faut posséder un type capable de lui faire face, c’est encore plus précieux. D’autant que selon moi, LeBron n’a jamais été aussi fort.  Il est le seul joueur de ces Finales à savoir ce que c’est de gagner et ce que c’est de perdre. C’est un avantage important. Les autres découvrent ce contexte fascinant. Donc les Warriors n’ont toujours pas pris les choses en main selon vous ? La pression est désormais sur Golden State parce qu’on a toujours l’impression que l’équipe qui vient de gagner un match ne peut pas perdre le suivant et qu’elle contrôle la série. C’est évidemment faux. Il faut que Klay Thompson montre qu’il est un All-Star et que les Warriors continuent d’appliquer leur jeu basé sur l’attaque et la vitesse. En face, LeBron, Dellavedova et compagnie vont se reposer et redevenir compétitifs, ce ne sera pas simple. Beaucoup ont dit que cette série était d’un niveau nettement inférieur à celle des Finales 2014, vous confirmez ? Je ne sais pas, mais je trouve que ces Finales sont véritablement fantastiques. Je voyage à Cleveland depuis plus de 40 ans et je n’avais jamais connu une telle atmosphère dans cette ville, en termes de fierté et d’état d’esprit. Quand on a atterri à Cleveland après le game 2, les gens ont applaudi… Il y a aussi des histoires personnelles incroyables dans cette opposition avec des joueurs très inspirants pour le public. Des types comme Dellavedova qui sortent de nulle part donnent une dimension spectaculaire incroyable à ces matches ! Vous êtes Californien, vous avez joué à San Diego et votre fils est assistant chez les Warriors, vous avez forcément un faible pour eux non ? C’est surtout que les Warriors sont pour moi emblématiques du futur de la NBA. Mais c’est vrai que je suis vraiment heureux pour ces gars. Il y a une culture très particulière au sein de cette franchise. Et dans l’équipe, il règne une camaraderie et un état d’esprit que je n’avais jamais vu avant. Après le game 4, je suis allé manger avec un eux dans un steakhouse de Cleveland, ils avaient invité la famille des joueurs et l’ensemble du staff. L’ambiance était géniale et détendue malgré le contexte. Ils méritent d’en être là. Il faut féliciter Steve Kerr qui a réussi à les faire jouer de telle sorte qu’ils deviennent des candidats au titre Et voir Luke être assistant coach d’une équipe comme ça ne doit rien gâcher... C’est simple, je suis le père le plus fier du monde. J’étais déjà fier qu’il joue en NBA et aujourd’hui je le suis parce qu’il a un rôle dans cette franchise et dans cette communauté spéciale. C’est génial qu’il soit ici parce que comme tous les parents, je veux que mon fils ait ce qu’il y a de mieux pour lui. Je suis littéralement aux anges de le savoir dans cette situation. [superquote pos="g"]"Je suis un fan absolu de LeBron James"[/superquote]LeBron James porte les Cavs sur ses épaules dans ses Finales. Où le placeriez-vous dans l’histoire et cela dépendra-t-il de l’issue de cette série ?Tout dépend toujours des résulats… Je suis LeBron depuis des années, avant même qu’il n’arrive dans la ligue et je suis un fan absolu. Il représente tout ce que j’aime dans le basket : Il pense d’abord à l’équipe, il travaille dur, sa santé est incroyable, ses skills aussi et, par-dessus tout, il gagne des matches. Je le mets au niveau de types comme Bill Russell ou Magic Johnson sans hésiter. L’histoire de son retour et la façon dont il a dû adapter son jeu en l’absence de Kyrie Irving et Kevin, c’est phénoménal. Il implique les autres et rend des joueurs comme Dellavedova ou Mozgov bien meilleurs. Vous qui étiez pivot, comment jugez-vous Mozgov justement ? Je suis fan ! Il a des skills et un cerveau. Il se déplace de manière exquise et réfléchit beaucoup. Ses mains sont fabuleuses et il est rugueux quand il veut. Il aime aller se friter dans la raquette et lui aussi représente bien ce que j’aime chez un pivot. Avoir des joueurs internationaux aussi bons c’est exactement ce qu’il faut pour la NBA aujourd’hui et à l’avenir. C’est le travail qu’avait entrepris David Stern et que continue Adam Silver aujourd’hui. Un pronostic ? Non, aucun. C’est trop difficile à prévoir ! Vous l’auriez deviné vous que Dellavedova allait devenir une star galactique ? (sic) Je sais juste que maintenant on va savoir qui peut vraiment jouer au basket, qui est en bonne condition physique et qui veut vraiment gagner une bague.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest