Bison Dele, la fin tragique d’un champion marginal

Bison Dele, la fin tragique d’un champion marginal

Bison Dele devrait être l'un de ces champions à la retraite qui coule des jours heureux. Malheureusement, un drame non élucidé s'est noué il y a 18 ans.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / G.O.D.

Bison Dele devrait être en train de fêter ses 51 ans, dans l'un des coins de ce vaste monde dont il voulait visiter tous les recoins. Sur un bateau, au large d'îles du Pacifique, ou avec un sac à dos sur les chemins escarpés d'un autre continent. En tout petit comité, comme il s'en délectait depuis sa retraite de joueur NBA en 1999, deux ans après un titre de champion avec les Bulls de Michael Jordan, alors qu'il s'appelait encore Brian Williams. Il était devenu Bison Dele en hommage à son héritage amérindien et avait fait l'impasse sur un contrat de 30 millions dollars avec les Pistons, sa dernière équipe, pour profiter de la vie, loin des spotlights. Sauf qu'il n'a pas pu le faire bien longtemps...

Bison Dele est mort. Ou, pour être plus précis, porté disparu. L'ancien pivot NBA n'a plus donné signe de vie depuis 18 ans et une journée fatidique de juillet 2002, en compagnie de son frère Miles Dabord, de sa petite-amie Serena Karlan et du skipper du bateau dans lequel il se trouvait, le Français Bertrand Saldo. Dabord est le seul survivant de ce qui aurait pu être un tragique accident maritime sur leur catamaran, le "Hakuna Matata", près de Tahiti. Sauf que l'enquête n'a pas mis longtemps à déterminer que rien de tel ne s'était vraisemblablement produit.

Dans un premier temps, Miles, logiquement interrogé, est relâché par la police faute d'éléments suffisants sur sa présence sur le bateau. Il est immédiatement stoppé par Kevin Porter, un proche de Bison Dele, qui l'interroge sous pression pendant 10 heures, sentant que Dabord n'en dit pas autant qu'il en sait. Après une altercation physique, Porter prend le dessus et parvient à tirer quelque chose de son interlocuteur, qui lui demande de l'emmener au Mexique, où il ne pourra pas être condamné à la peine de mort.

Celui-ci prétend qu'une dispute a éclaté sur le bateau entre les deux frères et que Serena Karlan est morte accidentellement en essayant d'intervenir après avoir heurté le pont. Bison Dele aurait alors tué Bertrand Saldo, le skipper, avec une lourde clé à mollette, pour l'empêcher d'appeler les secours et la police. Derrière, en légitime défense, Dabord se serait emparé d'une arme à feu et aurait abattu son frère avant de jeter tous les corps à la mer et de regagner la côte, puis de s'envoler pour les Etats-Unis.

En cavale au Mexique, Miles Dabord s'est suicidé en s'injectant une dose létale d'insuline en septembre 2002, quelques mois après la tragédie. L'embarcation a été retrouvée avec des impacts de balles. L'impossibilité de réaliser une autopsie pour comprendre le déroulé des événements ne permet pas de dire si l'histoire racontée par Dabord est crédible ou s'il a simplement abattu tous les occupants du bateau. Néanmoins, l'enquête a permis de déterminer qu'il avait falsifié la signature de son frère un peu plus tôt afin d'acheter pour 152 000 dollars en or, en utilisant son passeport.

Près de 20 ans après sa disparition, c'est malheureusement davantage de sa mort que de sa vie, dont on parle. Les plus anciens se rappelleront pourtant que Bison Dele était un joueur extrêmement doué, que Michael Jordan a convaincu de perdre du poids pour aider les Bulls à conquérir le titre en 1997. Back up de Luc Longley, Dele y avait joué un rôle important grâce à son énergie et ses qualités athlétiques. Il gardera toujours l'image d'un basketteur et d'un homme particulier, dont la vie s'est malheureusement arrêtée dans des circonstances qui ne seront jamais élucidées...

 

 

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest