Bob Cousy : « En tant que meneur nous sommes l’extension du coach sur le terrain »

Avant Jason Kidd, Bob Cousy avait lui aussi fait une transition express entre meneur de jeu et head coach.

Mickael LaviollePar Mickael Laviolle  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Bob Cousy : « En tant que meneur nous sommes l’extension du coach sur le terrain »
Nous sommes en 1963, Bob Cousy vient de mettre un terme à sa carrière de joueur NBA après 13 saisons passées aux Boston Celtics et six titres de champion NBA. Aussitôt retraité, le meneur de jeu va tout de suite démarrer sa reconversion en tant que coach de Boston College où il affichera un bilan de 114 victoires pour 38 défaites (75%) sur les six années passées, avant d'entraîner en NBA par la suite. 50 ans après Cousy, Jason Kidd pourrait connaître la même transition en un été mais en passant directement en NBA, s'il devient le nouveau coach des Brooklyn Nets. Le meneur légendaire des C's âgé aujourd'hui de 84 ans est bien placé pour donner son avis sur la question et, même s'il ne connaît pas personnellement J-Kidd, il a confié admirer l'ancien meneur des New Jersey Nets.
"Il a l'air d'être un joueur très intense, je pense que c'est une bonne chose", a-t-il confié à ESPN New York.   "J'étais vraiment très intense moi aussi, c'est une bonne chose à mettre en avant. Quand vous devenez un leader, votre personnalité a une influence sur les gens avec qui vous travaillez. Si vous êtes décontracté ou que vous n'avez pas beaucoup d'intensité dans ce que vous faites, je pense que ça peut être un handicap."
Cousy a ensuite expliqué pourquoi il était plus facile pour un meneur de jeu de faire la transition joueur/coach.
"Pour une raison ou pour une autre, en tant que meneur vous devez être l'extension du coach sur le terrain et, de ce fait, cela semble avoir du sens que vous soyez naturellement capable de réaliser cette transition. Pour certaines personnes, je pense que c'est vrai, mais c'est un peu trop simplifier les choses. Peut-être que ça vous prépare un peu mieux, en tant que meneur de jeu, vous êtes habitué à penser aux cinq joueurs plutôt que juste vous concentrer sur vous-même et vos responsabilités. Mais pour être coach, vous devez avoir les autres qualités requises : être capable de gérer les relations avec les gens, être capable d'enseigner à un collectif en écoutant les retours dont vous avez besoin, en tant que leader, pour motiver correctement les joueurs."
Autre similitude avec Jason Kidd, Bob Cousy avait quitté la NBA alors qu'il lui restait encore une année de contrat. Il était le joueur le mieux payé de la ligue et devait toucher... 35 000 dollars. Une autre époque.
"Les gens m'ont demandé pourquoi j'ai quitté la ligue de manière aussi prématurée. Si j'avais touché ce que Michael Jordan touchait lors de sa dernière saison (33,1 millions lors de sa dernière saison avec les Bulls avant de revenir avec les Washington Wizards), j'aurais continué jusqu'à ce qu'on soit obligé de me sortir sur une civière... J'ai essayé de quitter ce sport en étant le plus possible au sommet, au lieu de devoir attendre que les gens me considèrent comme trop vieux ou comme un loser. Je suis parti sur un titre en ayant eu une très belle année."
Jason Kidd a, pour sa part, renoncé à 6 millions de dollars sur deux ans en quittant les Knicks, mais en signant en tant que head coach de la franchise du milliardaire russe, Mikhaïl Prokhorov, il sait qu'il n'aura certainement pas de soucis à se faire d'un point de vue financier.
Afficher les commentaires (4)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest