98 MIN
100 DEN
114 PHI
106 CHA
102 ORL
109 IND
119 OKC
121 MIL
87 NYK
108 CLE
138 PHO
112 BKN
124 POR
113 ATL
104 LAL
113 TOR

Comment les Celtics ont remonté 6 points en 24 secondes

BasketSessionPar BasketSession Publié

Le Oklahoma City Thunder avait 99,4% de chances de l'emporter à 24 secondes du buzzer. Mais les Boston Celtics ont quand même gagné. Récit d'un exploit.

Le contexte : Boston Celtics – Oklahoma City Thunder. L’une des affiches de la nuit. Le match était même diffusé sur TNT et donc sur le réseau national. Un choc entre le deuxième de la Conférence Est et le quatrième à l’Ouest.

Les absents notables : Kyrie Irving, Jaylen Brown pour les Celtics et Andre Roberson pour le Thunder.

L’enjeu : OKC se devait de gagner pour mettre la pression sur Portland, troisième à l’Ouest. Une seule victoire séparait les deux équipes avant le match. Sur un plan plus personnel, Russell Westbrook – qui restait sur cinq triples-doubles consécutifs avant la rencontre – doit capter le plus de rebonds possibles pour s’offrir une chance de boucler une deuxième saison de suite avec plus de 10 points, 10 rebonds et 10 passes de moyenne.

La situation à 24 secondes du buzzer (car oui, autant zapper ce qui s’est passé avant) : +6 pour Oklahoma City après deux lancers-francs de Russell Westbrook. 98-92. 24,7 secondes au compteur.

La probabilité : 99,6% de chances de gagner pour le Thunder à ce moment du match.

Les acteurs de la fin de match :

Terry Rozier, jeune cyborg pitbull élevé par Brad Stevens dans un laboratoire du Massachusetts.
Marcus Morris, frère jumeau de Markieff Morris. D’ailleurs, on ne sait pas vraiment si c’est Marcus qui joue les matches de Markieff ou Markieff qui joue les matches de Marcus.
Russell Westbrook, icône de la mode.
Jayson Tatum, jeune prince atteint du syndrome de Benjamin Button.
Carmelo Anthony, basketteur extrêmement doué censé devenir l’un des plus grands joueurs de tous les temps il fut une époque très lointaine.

Le déroulé : Dès la remise en jeu qui a suivi les deux lancers de Westbrook, Jayson Tatum a hérité de la balle. Steven Adams l’a collé de près pour l’empêcher de shooter à trois-points Le rookie (il paraît que c’est un rookie) a donc débordé le pivot avant de finir un layup malgré le retour de Corey Brewer. 7 secondes se sont écoulées entre la touche et son panier. Les Celtics ont immédiatement fait faute sur Westbrook.

Le MVP en titre a manqué le premier. Mais il a mis le deuxième. Les Boston Celtics n’ont pas pris de temps mort. Terry Rozier a déboulé pour aller marquer un trois-points sur la truffe de Russ. -2. Il y game. C’est cette fois-ci Carmelo Anthony qui a été envoyé sur la ligne réparatrice. Il a raté les deux lancers. Un trop court, un trop long. Oh boy.

Le Thunder a bien défendu la dernière possession. Les joueurs de Boston l’avouaient même après coup : ils se sont « foirés » sur le dernier système. Peu importe. Marcus Morris a fait décoller un défenseur avec une feinte de tir. Puis un step back. Puis un trois-points décisif. « Le plus gros tir de ma carrière », avouait-il. 100-99. Game over