Bradley Beal, une performance (37 pts) qui fout les boules

Bradley Beal a été impérial cette nuit avec 37 points inscrits face aux Memphis Grizzlies. Mais encore une fois, les Washington Wizards ont perdu.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Bradley Beal, une performance (37 pts) qui fout les boules
Cela devient un classique. John Wall fixe son défenseur face au panier, derrière la ligne à trois-points. Dans le même temps, Bradley Beal se démarque ligne de fond, profite d’un écran d’un des deux intérieurs et remonte jusqu’à l’aile derrière l’arc. Wall lâche la gonfle, le sophomore place ses appuis face au cercle, réceptionne et shoot. Bingo. L’ancien pensionnaire de Florida avait le poignet bouillant cette nuit : 37 points, 15/24 aux tirs, 5/7 derrière la ligne à trois-points, record en carrière.
« Dès que j’ai vu mes deux premiers shoots rentrer, tout est devenu facile. J’étais vraiment en confiance et j’ai continué à tirer. Je prenais du plaisir », raconte le jeune joueur après la rencontre.
Pour rajouter un peu de prestige à la performance de Bradley Beal, rappelons que les Washington Wizards affrontaient cette nuit les Memphis Grizzlies, l’une des toutes meilleures défenses de la ligue. Le sophomore a inscrit 37 points malgré Courtney Lee – pas le plus mauvais défenseur de l’équipe – qui le collait aux basques. 37 des 89 points de son équipe… avec évidemment la défaite en prime. Changement d’ambiance. Peu de temps après avoir ENFIN dépassé la barre des 50% de victoires, les Wizards ont à nouveau un bilan négatif. En gros, Beal n’avait pas vraiment la tête à faire la fête.
« On aurait dû gagner ce match. C’est frustrant car nous nous avons tellement de talent mais on ne s’en sert pas… On prend toujours les choses comme acquises », assure le héros malheureux du soir au Washington Post.   « C’est terrible de gâcher un tel match de sa part. Tant que les gars ne se décideront pas à jouer dur pendant tout le match à chaque rencontre, ce sera encore comme ça. On ne respecte pas le jeu. On a joué pendant qu’une seule période, » ajoute Randy Wittman, le coach.
Finalement cette rencontre et cette performance est à l’image des Washington Wizards depuis quelques saisons : du talent, des belles promesses et beaucoup de gâchis.

Les highlights de Bradley Beal face aux Grizzlies

[youtube hd="0"]http://www.youtube.com/watch?v=AHJ0EhqFn8M[/youtube]
Afficher les commentaires (4)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest